L'i-mode accessible aux abonnés d'E-Plus le 16 mars

 |  | 414 mots
Le compte à rebours s'accélère pour la version européenne de l'i-mode : le service multimédia mobile qui a fait la renommé et la fortune de l'opérateur japonais NTT DoCoMo sera proposé dès vendredi 8 mars, aux abonnés d'E-Plus, l'opérateur allemand filiale du néerlandais KPN, en vue d'un lancement effectif le 16 mars. Mi-avril, KPN proposera l'i-mode à ses propres abonnés mobiles (environ 5,2 millions) aux Pays-Bas. La Belgique suivra au mois de juin, précise KPN, avec le lancement de l'i-mode sur le réseau de KPN Orange (un million d'abonnés). KPN confirme donc le choix du marché allemand, l'un des plus importants d'Europe, comme pionnier de l'i-mode. Le mois dernier, NTT DoCoMo avait conclu avec E-Plus (troisième opérateur mobile d'Allemagne avec plus de 7,5 millions d'abonnés) un accord de licence sur dix ans pour le transfert des technologies de base de l'i-mode. Le service utilisera le réseau GPRS, qui offre un débit supérieur à celui du GSM, en attendant le lancement des réseaux de troisième génération. "L'i-mode d'E-Plus est le ticket d'entrée pour la nouvelle ère du multimédia mobile en Allemagne", assure dans un communiqué le PDG d'E-Plus, Uwe Bergheim. Le service permettra - dans un premier temps à partir d'un seul modèle de terminal, mis au point par NEC et équipé d'un écran couleur - de recevoir des messages accompagnés de sons et d'images animées mais surtout d'accéder à quelque 500 sites de 60 fournisseurs d'information, de divertissements ou de services à valeur ajoutée (itinéraires routiers, transactions boursières, petites annonces...). Les tests réalisés depuis le mois de décembre par KPN Mobile ont également permis à KPN et à son partenaire japonais (propriétaire de 15% de KPN Mobile) de peaufiner leur grille tarifaire. E-Plus facturera ainsi trois euros par mois à ses abonnés pour l'accès au service, les fournisseurs de contenus facturant, eux, un abonnement mensuel de 0,25 à 2 euros, dont 14% reversés à E-Plus pour couvrir l'accès à la plate-forme technique, la facturation et la gestion de la relation-client. L'envoi de mail sera facturé 0,19 euro pour un message pouvant compter jusqu'à 1.000 signes. A ces tarifs s'ajoutera évidemment le coût du transfert des données : l'i-mode assurant une connexion permanente, les opérateurs ne facturent en effet plus la durée de connexion mais le volume de données acheminées. Pour les abonnés d'E-Plus, il en coûtera ainsi 0,01 euro par kilobit. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :