Lionel Jospin candidat à la présidentielle

 |   |  373  mots
Le Premier ministre Lionel Jospin a coupé court aux spéculations sur la date de l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle. Alors que les dernières rumeurs tablaient sur une annonce dimanche prochain, Lionel Jospin a transmis mercredi après-midi à l'AFP une déclaration, envoyée depuis son domicile parisien, dans laquelle il affirme: "Aujourd'hui, je suis candidat à l'élection présidentielle". Dans ce texte (voir ci-contre la version intégrale), celui qui n'était jusqu'ici que "candidat probable" affirme: "Je souhaite restaurer l'esprit de responsabilité, fondement de l'autorité. J'entends placer la responsabilité au coeur de l'action publique, la promouvoir dans notre société à tous les niveaux". Destinant ce texte aux "Françaises" et aux "Français", le Premier ministre souligne qu'"il faudra présider autrement". "Le président de la République doit présenter un projet au pays, poursuit-il, prendre des engagements et les respecter. Il faut un président actif, qui donne les grandes orientations et travaille à leur mise en oeuvre avec le gouvernement". "Je veux une France active (...), je veux une France sûre (...), je veux une France juste (...), je veux une France moderne (...), je veux une France forte", ajoute M. Jospin en présentant ces affirmations comme ses "cinq engagements" devant les Français. Le Premier ministre, qui doit s'exprimer sur France 2 jeudi au journal de 20 heures, sera officiellement investi dimanche par un congrès extraordinaire du Parti socialiste.En brusquant son annonce de candidature, le Premier ministre suit en quelque sorte l'exemple du Président de la République. La semaine dernière, Jacques Chirac avait également déjoué les pronostics en profitant d'un déplacement à Avignon, le 11 février, pour annoncer sa candidature plus tôt que généralement attendu.Si Lionel Jospin a hâté sa décision, faisant son annonce le soir même de la clôture de la session parlementaire, c'est peut-être parce que le lancement de la campagne de Jacques Chirac semble profiter au président en place. Alors que, voici quinze jours, les sondages montraient une progression de Lionel Jospin, l'actuel Président de la République est repassé légèrement en tête dans les intentions de vote ces derniers jours.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :