Club Med attaqué avant ses semestriels

 |  | 317 mots
Lecture 1 min.
Le Club Méditerranée doit annoncer mardi matin ses résultats au titre du premier semestre de son exercice 2001/2002, clos fin avril. Le consensus des analystes réuni par l'agence Reuters table sur une perte d'exploitation d'environ 10 millions d'euros et sur un chiffre d'affaires en baisse de 12,5% à 858 millions, à comparer avec le bénéfice de 34 millions d'euros réalisé un an plus tôt.Pour les analystes, la mauvaise performance va refléter la désaffection à l'égard des voyages, notament dans le Maghreb, qui a suivi les attentats du 11 septembre. Selon eux, le Club Med a, dans ce contexte difficile, pris les bonnes décisions, en réduisant ses capacités (-15% sur l'hiver, -8% sur l'été) par la fermeture de certains villages et en accélérant son programme d'économies. Pour autant, peu d'analystes osent avancer des chiffres sur la performance du groupe au niveau du résultat net sur le premier semestre. Ils attendent des indications sur les tendances du marché et notamment sur l'état des réservations pour les mois décisifs d'été. "La question est de savoir dans quelle mesure les réservations ont repris depuis leurs dernières interventions", a ainsi déclaré Nigel Reed, de BNP Paribas, à l'agence Reuters. "Nous pensons qu'elles se redressent mais ont-ils réduit suffisament leurs capacités ? S'ils ne disent rien sur la période clef de la saison d'été, ce sera une mise en garde claire". En mars dernier, le Club a annoncé des réservations en baisse de 18,4% au premier trimestre (lire ci-contre) sans donner de tendance pour l'été.A Paris le titre était en baisse de plus de 3% une grande partie de la séance. Porté par le rebond technique, il termine dans le vert, +1,49% à 34 euros. Il a perdu plus de 20% depuis le début de l'année et retrouve ses niveaux du mois d'octobre 2001.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :