Accor résiste bien au premier semestre

Un an presque jour pour jour après le 11 septembre, Accor fait la preuve de sa bonne résistance. Le groupe Accor a annoncé après Bourse un résultat net part du groupe de 221 millions d'euros au premier semestre 2002, en recul de 1,3% par rapport au premier semestre 2001. Le résultat courant avant impôts a baissé de 14,7%, à 303 millions d'euros.Le résultat brut d'exploitation (RBO) a affiché une baisse de 2,8% à 933 millions d'euros. Ce chiffre est moins bon qu'attendu, puisque les analystes de Wargny et Aurel Leven attendaient un RBO de 944,5 millions d'euros, en baisse de 1,6%. Les analystes interrogés par Reuters attendaient quant à eux en moyenne un résultat de 942 millions d'euros. En termes de résultat net, le groupe n'est pas trop pénalisé et fait mieux qu'attendu. Il bénéficie de la plus-value réalisée sur la cession de 50% d'Accor Casinos. Accor parvient de plus à contenir la baisse de sa marge opérationnelle, à 26% contre 26,7% un an plus tôt, grâce à ses positions dans l'hôtellerie économique, traditionnellement moins sensible à la conjoncture internationale que l'hôtellerie haut de gamme et d'affaires. Mais Accor a dû réviser à la baisse son objectif annuel de Revpar (revenu par chambre) pour l'hôtellerie Affaires et Loisirs Europe à 1,8% contre 2,4% auparavant. Il a également revu son objectif de Revpar dans l'hôtellerie économique aux Etats-Unis à -1,5% contre une hausse de 0,3% attendue auparavant. Le bénéfice net par action recule de 1,7% à 1,12 euro contre 1,14 euro un an plus tôt. Rappelons enfin que le chiffre d'affaires semestriel (publié en juillet) s'est affiché en recul de 0,4%."Dans un environnement qui demeure incertain pour le tourisme mondial, le groupe a comme objectifs un résultat courant avant impôt de 700 millions d'euros pour l'année 2002 et un bénéfice net par action proche de 2,20 euros", a précisé la direction dans un communiqué. Mardi soir, le détail des résultats n'était pas connu. Il devait être communiqué lors d'une réunion d'information se tenant ce mercredi. Selon les analystes, la branche la plus dynamique devrait être celle des services. Suite à ces résultats, UBS a ramené de 50 à 46 euros son objectif de cours tout en restant à l'achat sur la valeur.En Bourse, le titre est resté dans le rouge une bonne partie de la journée. Mais il a profité du rebond des marchés en fin de séance pour terminer en hausse de 3,58% à 35 euros mercredi soir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.