La marge opérationnelle de Cap Gemini s'effondre

Le marché s'inquiétait depuis quelques temps des niveaux de marge de Cap Gemini Ernst & Young. Il avait raison. Car elle s'est tout simplement effondrée sur les six premiers mois de l'année. Déjà passée de 10% en 2000 à 5% en 2001, elle est ressortie à seulement 0,3% au premier semestre 2002. Un chiffre bien inférieur aux 6,1% constatés un an plus tôt.La principale explication tient, d'après le groupe, à un taux d'activité inférieur aux attentes (70% contre 73%). D'où un résultat d'exploitation de 10 millions d'euros, contre 269 millions au premier semestre 2001. Un chiffre inférieur au consensus, qui était de 45 millions d'euros selon Merrill Lynch.Mais d'une manière plus générale, l'activité est également restée en berne, comme en témoigne le chiffre d'affaires en repli de 14,5% à 3,73 milliards d'euros. Un niveau conforme aux attentes. Le résultat net n'est guère plus engageant. De 110 millions d'euros il y a un an, il a chuté à -259 millions d'euros. Il tient toutefois compte de deux éléments exceptionnels: une charge de 122 millions d'euros au titre de la restructuration, et une dépréciation des activités télécoms aux Etats-Unis pour 85 millions d'euros.Pour l'avenir, Cap Gemini se montre encore très prudent. "Le marché demeure difficile et relativement imprévisible", note le communiqué. Néanmoins, le plan de transformaton du groupe annoncé fin juin (voir ci-contre), comprenant notamment la suppression de 5.500 postes, devrait lui permettre d'améliorer sa rentabilité opérationnelle. "Au second semestre 2002, on devrait avoir une marge comprise entre 2 et 2,5%", a déclaré Paul Hermelin, le directeur général, lors d'une conférence téléphonique. Entre juillet et décembre 2001, la marge opérationnelle de Cap Gemini était ressortie à 3,9%.A plus longue échéance, pas de surprise. Le groupe a maintenu les objectifs fixés lors de la présentation de sa restructuration en juin. En 2003, la marge devrait donc ressortir à 5% puis monter à 7, voire 8% en 2004.En Bourse, le titre gagne 2,84% à 31,51euros, dans le sillage d'un CAC 40 qui rebondit. La hausse du titre semble d'ailleurs tenir principalement du phénomène technique. Car d'une part les objectifs à long terme annoncés ce jeudi étaient déjà connus. Et d'autre part l'action a perdu la moitié de sa valeur depuis le début du mois de mai.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.