EDF est sorti de Pechiney

Dans un marché optimiste mercredi (le CAC 40 a bondi de 1,93% sur la séance), l'action Pechiney a évolué à contre-courant. A la clôture, le titre signe en effet la plus mauvaise performance du SRD et abandonne 5,03% à 58,50 euros à la clôture.Alors que des rumeurs animaient le marché depuis mardi soir, un porte-parole de Pechiney, joint par l'AFP, a confirmé mercredi en fin de matinée que EDF avait procédé à la vente de sa participation au capital du groupe d'emballage et d'aluminium. D'après des sources de marché contactées mardi par Reuters, l'électricien français a mandaté Schroder Salomon Smith Barney pour mener à bien ce placement de 6,32 millions de titres, soit 7,75% du capital de Pechiney.Les premières rumeurs faisaient état d'un prix offrant une prime de 3 à 4% sur le cours de clôture de mardi soir (61,6 euros). Mais le tableau des transactions de la journée sur Péchiney fait apparaître, à 14h47, la cession de 6,32 millions de titres à 58,25 euros. Une opération qui semble correspondre à la participation d'EDF. Si tel est bien le cas, la transaction aura donc comporté une prime de plus de 5,4% sur le cours de la veille."A l'origine, il y avait une logique dans les liens entre EDF et Pechiney. Mais aujourd'hui, après la dérégulation, cette logique est moins pertinente", a estimé Julien Onillon, analyste chez HSBC-CCF cité par Reuters. EDF était entré au capital de Pechiney lors de sa privatisation fin 1995. Sa part, qui était alors de 5%, avait été augmentée lorsque l'Etat avait cédé sa participation résiduelle en avril 1998.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.