Perspectives d'accord EADS-Boeing dans les hélicoptères

 |  | 257 mots
Lecture 1 min.
Farouches rivaux dans l'aéronautique civile, Boeing et EADS savent mettre leur agressivité de côté pour passer des accords qui bénéficieront à l'un et à l'autre. C'était la cas en juillet dernier avec l'annonce de discussions communes dans le domaine des missiles ballistiques. Si l'on en croit l'hebdomadaire britannique le Sunday Times, une autre coopération pourrait avoir lieu entre les deux géants dans le domaine des hélicoptères militaires.Selon l'article paru ce week-end, qui n'a pas été commenté par les deux protagonistes, Boeing pourrait s'engager à vendre, et fabriquer en partie dans ses propres usines, le NH-90 fabriqué par Eurocopter, division bien connue d'EADS. En échange, Eurocopter se chargerait de la commercialisation aux armées européennes de l'hélicoptère géant de Boeing, le Chinook.Les constructeurs européens sont engagés dans un mouvement d'alliances stratégiques avec les géants du secteur américain, l'objectif étant de contourner les réticences du Département de la Défense à commander du matériel non-américain. Ainsi, rappelle le Sunday Times, la firme Lockheed Martin a pris à sa charge il y a un mois la commercialisation d'un hélicoptère construit par les européens GKN et Finmeccanica.A Paris ce lundi, l'action EADS termine en baisse de plus de 1% à 14,66 euros, après s'être maintenue en positif pratiquement toute la séance. Un tel accord lui permettrait en effet de s'affirmer sur le marché américain des hélicoptères de combat, qui représente plusieurs milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :