Le Dow Jones repasse sous la barre des 10 000 points

 |  | 515 mots
Lecture 2 min.
Le Dow Jones clôture en baisse de 1.21% et repasse sous le seuil psychologique des 10 000 points à 9981.58 points. Le Nasdaq recule de 0.56% à 1 652.17 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 0.66% à 1 074.55 points.Du côté des valeurs, on retiendra Intel, qui recule de 1.08% à 28.35 dollars. Le numéro un des microprocesseurs souffre des commentaires de Merrill Lynch, qui abaisse ses perspectives de résultats pour le mois de juin ainsi que ses estimations de bénéfice pour l'exercice 2002. La banque table sur une stabilisation des revenus pour le trimestre clos fin juin à 6.76 milliards de dollars. Le bénéfice net par action pour l'exercice fiscal en cours est revu à la baisse à 75 cents, contre 77 cents initialement prévus. Joseph Osha, l'analyste auteur du rapport, maintient son conseil d'achat sur la valeur à court et long terme avec un objectif de cours à 12 mois sur 40 dollars.Home Depot décroche de 4.33% à 41.54 dollars. Le titre, qui avait fortement corrigé la semaine dernière, fait les frais des commentaires d'UBS Warburg, qui abaisse sa recommandation et ses perspectives sur le numéro un du bricolage aux Etats-Unis. La banque passe de "Achat" à "Conserver", abaissant son objectif de cours de 50 à 42 dollars. Aram Rubinson, auteur du rapport, souligne que le concurrent de Home Depot, Lowe's, est plus profitable et maintient sa recommandation à l'"Achat" avec un objectif de cours à 50 dollars. Le titre Lowe's  ne profite pas des commentaires d'UBS Warburg et fini la séance en baisse de 0.23% à 47.99 dollars.Dynegy bondit de 4.19% à 9.69 dollars. Le coutier en énergie, qui fait l'objet d'une enquête de la SEC (Securities and Exchange Commission) sur ses activité de trading et ses pratiques comptables, a annoncé la démission de son CEO, Chuck Watson.Halliburton progresse de 1.31% à 19.35 dollars. Le groupe spécialisé dans l'énergie et la construction a fait savoir qu'il avait trouvé un accord dans 30 cas concernant les nombreuses plaintes déposées dans le cadre du dossier de l'amiante. Le montant de l'accord n'a pas été dévoilé.Dans le secteur des logiciels, Peregrine Systems chute de 19.28% à 1.34 dollars. L'éditeur, qui est également sous le coup d'une enquête de la SEC, qui l'oblige à recalculer ses résultats financiers sur les trois derniers exercices, a annoncé avoir mis un terme à la mission de son auditeur, KPMG Consulting, au profit de PricewaterhouseCoopers.Sur le marché des changes, le dollar continue d'être orienté à la baisse, malgré la progression de l'indice de confiance des consommateurs. L'Euro est au plus haut depuis 8 mois face au billet vert. Il s'est inscrit au-dessus de la barre des 0.93 en séance pour clôturer à 0.9293. La progression du Yen reste limitée par la crainte d'une nouvelle intervention de la Banque du Japon. La devise japonaise finit la séance à 124.49 contre 124.69 vendredi.Sur le marché obligataire, orienté à la hausse en début de séance, les taux se sont finalement détendus avec la faiblesse des marchés d'actions. Seul le 2 ans se tend légèrement à 3.25%, contre 3.22% vendredi. Le 5 ans est inchangé à 4.45% et le 10 ans se détend d'un point de base à 5.13%.Jean-Francois Vouillot notre correspondant à New YorkCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :