Les mises en garde font reculer Paris

A l'instar des autres grandes places européennes, la Bourse de Paris s'inscrit en forte baisse à mi-séance. Les valeurs technologiques sont une nouvelle fois à l'origine de ce déclin après les avertissements lancés hier par les américains Advanced Micro Devices et Apple Computer. Ces mises en garde ne font qu'allonger une liste qui comptait déjà les noms d'Intel et de Nokia. Ce dernier doit par ailleurs tenir, demain, une réunion avec des analystes sur sa stratégie. Intervenues après la clôture de Wall Street, ces mises en garde laissent penser que le Nasdaq devrait poursuivre son repli cet après-midi après avoir cédé 0,67% mardi. A midi, le CAC 40 reculait de 1,56% à 3.942,55 points, dans un volume d'affaires particulièrement fourni avec plus de 1,3 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice.Si l'actualité économique de ce mercredi ne comporte aucun indicateur américain, la journée de demain sera exceptionnellement chargée avec notamment la balance commerciale des biens et services, les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice précurseur et l'indice de la Fed de Philadelphie.Alcatel chute de 4,36% à 9,66 euros alors que son concurrent américain Ciena Corp. a annoncé que son chiffre d'affaires du troisième trimestre pourrait enregistrer une "baisse significative", même après la fusion avec ONI Systems.STMicroelectronics abandonne 3,08% à 23,90 euros, directement affecté par le "profit warning" d'Advanced Micro Devices. Le deuxième fabricant mondial de semi-conducteurs a annoncé qu'il tablait sur une perte "substantielle" au deuxième trimestre en raison de la faiblesse des ventes de PC. Cap Gemini recule de 2,77% à 46,27 euros. Le groupe doit annoncer, le 27 juin, un "plan de transformation" visant à adapter la SSII à des conditions de marché toujours difficiles. Hier, Apple Computer a révisé en baisse ses prévisions de bénéfice et de chiffre d'affaires pour le troisième trimestre. Par ailleurs, Oracle, dont les résultats du quatrième trimestre sont conformes aux prévisions, attend une baisse de ses ventes comprise entre 15 et 25% sur le trimestre en cours.France Télécom perd 3,19% à 15,78 euros. Le groupe devrait annoncer aujourd'hui un accord avec les banques créancières de Mobilcom sur le refinancement de la dette de l'opérateur allemand, qui s'élève à 4,7 milliards d'euros. Ses filiales Equant et Orange cèdent respectivement 6,74% à 5,40 euros et 2,62% à 5,57 euros.Vivendi Universal corrige de 3,81% à 29,05 euros après son rebond d'hier. Le groupe a annoncé qu'il céderait jusqu'à 15% de Vivendi Environnement. Le titre de la filiale eau de VU est quasi-stable à 32,61 euros (-0,12%) alors qu'ABN Amro a relevé sa recommandation d'"accumuler" à "achat" sur la valeur.Aventis perd 3,08% à 67,65 euros. Morgan Stanley a abaissé son objectif de cours pour le titre de 100 à 76 euros, tandis que CAI Chevreux abaissait sa recommandation de "surperformance" à "sous-performance" sur le groupe pharmaceutique.Pinault Printemps Redoute baisse de 1,59% à 124 euros affecté par la chute de 42%, à 35,5 millions d'euros, du bénéfice net annoncée ce matin par Gucci au premier trimestre. Ce résultat est inférieur aux attentes des analystes. LVMH cède pour sa part 1,93% à 50,70 euros.En dehors du CAC, Bull recule de 5% à 0,57 euro. Le groupe envisage de faire appel au marché au cours du premier semestre 2003 dans le cadre d'une recapitalisation qui pourrait se solder par la vente du groupe informatique, rapporte le Wall Street Journal qui cite le PDG Pierre Bonelli.GFI Informatique, dont la cotation était suspendue hier, progresse de 5,52% à 7,64 euros. Le groupe a annoncé hier le rachat de la filiale informatique de Thales pour environ 340 millions d'euros.Highwave Optical perd 5,13% à 0,74 euro après l'annonce d'une perte nette de 71,7 millions d'euros au cours de son exercice 2001-2002 (achevé le 31 mars), contre un bénéfice net de 3,8 millions d'euros un an plus tôt.Enfin, Genset est suspendue de cotation dans l'attente d'un communiqué de la société. Celui-ci devrait être publié en début d'après-midi, selon un porte-parole de la société de biotechnologie. Le titre a été suspendu sur un dernier cours de 4,09 euros.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.