Le CAC repasse les 4.300 points

Durement malmenées ces dernières semaines, les valeurs TMT retrouvent un peu de crédit, notamment les médias qui profitent d'une recommandation de la Deutsche Bank.Paris termine en nette hausse dans le sillage des marchés américains qui progressent de plus de 1% à l'heure de la clôture parisienne. Le CAC repasse les 4.300 points avec un rebond de 1,34 % à 4.302,1 points, dans un volume moyen de 3,3 milliards d'euros échangés. Les inquiétudes sont, un temps, effacées par les bonnes nouvelles en provenance des sociétés américaines, notamment de General Motors qui a revu à la hausse ses prévisions de résultats pour le trimestre en cours alors que l'"enronite" baisse en virulence : la justice américaine a blanchi le conglomérat Tyco de l'accusation de manipulation de comptes.Les valeurs technologiques profitent du rebond du Nasdaq qui gagne près de 1,5 %. Au SRD, Wanadoo bondit de 5,02 % % à 5,65 euros, porté par la recommandation de JP Morgan qui conseille désormais l'achat fort du titre. Mais, parmi ces valeurs TMT, c'est surtout la performance des valeurs médias qui retient l'attention. La Deutsche Bank a relevé son conseil sur le secteur à " surpondérer ", tandis que Lehman Brothers a augmenté la part des médias dans son portefeuille européen. TF1 gagne 2,94 %, + 4,27 % pour Havas Advertising et + 4,32 % pour NRJ Group. Vivendi Universal s'offre un rebond de 3,71 % à 42,78 euros.Mais l'envolée du jour est à mettre à l'actif d'Avenir Telecom qui bondit de 22,22 % après la titrisation réussie de 43 millions d'euros de créances.Seule fausse note dans l'envolée des valeurs TMT : France Télécom qui réussit toutefois à effacer ses pertes en fin de séance pour terminer en hausse de 0,10 % et Orange qui recule de 0,63 %. Les deux valeurs sont toujours affectées par le conflit avec leur filiale allemande MobilCom. La perspective d'un placement de titres pouvant atteindre 1,5 milliard d'euros la semaine prochaine pèse sur Thomson Multimédia qui finit en baisse de 0,48 %.Parmi les valeurs traditionnelles, PPR accuse la plus mauvaise performance de l'indice CAC 40, mais réduit ses pertes à seulement 0,94 % après avoir perdu plus de 2,5 % en matinée. Le Financial Times affirme que le groupe de distribution pourrait renoncer jusqu'en 2005 à l'objectif d'une croissance annuelle de 15 à 20 % de son bénéfice. Toujours dans le CAC, Schneider parvient à gagner 1,31 % en clôture après avoir accusé le coup de la publication par Legrand, qui reste encore sa filiale à 98 %, de résultats décevants pour 2001. Legrand est stable à 176,80 euros.Thales recule de 0,48 % à 37,22 euros. Le président d'EADS, Philippe Camus, a indiqué dans un entretien aux Echos qu'il n'envisage pas de rapprochement avec le groupe d'électronique civile et de défense, préférant chercher un partenaire aux Etats-Unis. De son côté, EADS, qui a annoncé que sa branche défense devrait être rentable cette année, gagne 1,94 % à 13,66 euros.Altadis grimpe de 2,7 % à 18,99 euros sur des rumeurs d'une OPA hostile de British American Tobacco. Un bruit lancé par le site Internet espagnol elconfidencial.com que la société se refuse à commenter. Mais " cette rumeur revient quatre fois par an depuis 10 ans ", relativise un analyste.Montupet gagne 3,31 % à 12,80 euros. L'équipementier automobile a annoncé une hausse de 16 % de ses ventes en 2001, conformément à ses objectifs.Européenne de Casinos affiche un gain de 0,3 % à 66,35 euros. Son conseil d'administration a décidé d'accepter l'offre publique d'achat du groupe Accor dont le titre reste stable.Enfin Damart est suspendu. L'entreprise a anoncé la cotation séparé de ses activités textiles et de sa filiale de mécanisme pour stores Somfy.Charles-Etienne LebatardCopyright Investir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.