France Télécom chahuté

 |  | 367 mots
Lecture 2 min.
Jusqu'où tombera l'action France Télécom ? Le titre a subi hier une conjonction d'inquiétudes qui reste prégnante aujourd'hui: la chute des TMT après l'avertissement de Nokia et les déboires de KPNQwest, l'imminence du déblocage du dossier Mobilcom mais aussi et surtout le dégagement de son ex-partenaire Deutsche Telekom (lire ci-contre).L'opérateur allemand a placé 1,8% du capital de France Télécom, soit 20,49 millions de titres pour 300 millions d'euros, valorisant l'action à 14,50 euros. "Les investisseurs institutionnels qui ont participé au placement à 14,50 euros par titre se sont retrouvés avec une action qui a baissé dès le début de la séance et ont voulu s'en débarrasser", expliquait hier un intermédiaire boursier à la Tribune (lire ci-contre). Autre piste citée par le journal: "Si Deutsche Telekom a vendu à un prix si bas, c'est qu'il ne croit pas au potentiel du titre." Selon les analystes de Fideuram Wargny, même la dissipation des incertitudes sur le dossier ne devrait "céder la place dans l'esprit des investisseurs" qu'aux "appréhensions liées au plan de désendettement de France Télécom". Dans leur note matinale, les experts chiffrent à 3,40 euros par action la décote liée à la consolidation de Mobilcom, et à 0,80 euro celle d'Orange. Le conseil de surveillance de l'opérateur allemand Mobilcom, ce vendredi, devrait voir le départ de son PDG Gerhard Schmid. "Les agences de notation ne peuvent pas ne pas réagir. Une dégradation de deux crans est désormais quasi-obligatoire", assura un analyste financier d'un grand courtier parisien interrogé par l'agence Reuters.France Télécom, dont la dette atteignait 60,7 milliards d'euros fin 2001, est pour l'instant noté BBB+ par Standard & Poor's et Baa1 par Moody's, ce dernier ayant annoncé qu'il pourrait déclasser sa note de deux crans à l'issue de son examen, fin juin.Le marché continue de s'enfoncer après la forte baisse de la consommation des ménages. France Télécom a sombré dans une spirale infernale, mais elle a pu relevé la tête en fin de matinée, bénéficiant d'achats à bons comptes. L'action de l'opérateur perd, à la clôture de ce vendredi, 3,72% à 12,41 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :