Hermès de plus en plus rentable

 |   |  348  mots
Hermès International, la célèbre maison du Faubourg Saint Honoré, a publié une hausse de 6,1% de son bénéfice net consolidé au premier semestre 2002, à 96 millions d'euros, contre 90,5 millions d'euros pour le premier semestre 2001. Le bénéfice d'exploitation a progressé de 5,7% à 150,1 millions. Le groupe avait déjà annoncé que son chiffre d'affaires au premier semestre avait atteint 585 millions, en croissance de 2,5%, et de 6% à périmètre et taux de change constants. Des chiffres toujours tirés par la "sellerie-maroquinerie", le métier historique d'Hermès, et par la zone Asie.Cette zone a enregistré une croissance de 19% de ses ventes. En Europe, les ventes sont en croissance faible (+1%), tandis qu'en Amérique elles ont diminué de 7%. Plus en détail, les ventes des magasins de la côte ouest ont été pénalisées par le manque de touristes, et que celles des magasins de la côte est ont connu "des tendances encourageantes en fin de semestre", indique le groupe.Point fort de ces résultats: la direction a souligné que la rentabilité nette s'est améliorée sensiblement, passant de 15,9% sur le premier semestre 2001 à 16,4% en 2002. Pour l'avenir, Hermès annonce la poursuite de ses investissements, destinés à augmenter ses capacités de production notamment dans la maroquinerie, et la création de nouveaux magasins notamment en Corée. Le groupe avait indiqué il y a un mois qu'il prévoyait pour l'ensemble de 2002 une légère baisse de sa marge brute par rapport à 2001, en raison d'effets de devises défavorables, et un chiffre d'affaires en hausse de 6% à données comparables par rapport à 2001. Hermès tablait initialement sur une croissance de 7 à 8% de son chiffre d'affaires à données comparables, mais a revu à la baisse ses prévisions en raison du recul de ses ventes au Japon et en Corée du Sud au cours du mois de juin. A Paris, l'action Hermès progresse de 4,29% à 146 euros en clôture. La valeur avait rebondi début septembre sur des rumeurs, parues dans la presse italienne et démenties depuis, de rachat par la maison Chanel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :