Séance de consolidation à Paris

Séance de consolidation à la Bourse de Paris. Après avoir gagné plus de 3% hier, la place française a repris son souffle, à l'image d'ailleurs de son homologue américaine. Les intervenants ont préféré, des deux côtés de l'Atlantique, jouer la carte de la prudence. Dans ce contexte, le CAC 40 termine la journée sur un repli de 1,5% à 3.340,62 points, après avoir touché un plus bas en séance de 3.420 points, alors qu'à New York, le Dow Jones recule de 1,34% à 8.869,99 et le Nasdaq perd 0,95% à 1.381,22 points. Pour la deuxième journée consécutive, Vivendi Universal  est le principal animateur de la séance. En hausse de 22% hier, l'action est montée dans la matinée à 13,09 euros. A la clôture, elle se négocie 12,70 euros, en hausse de 11,5%. Le titre réagit à la publication d'un article dans le Wall Street Journal qui fait part de la volonté de Liberty Media Corp de se renforcer dans le capital de Vivendi Universal (VU). Certains actifs des deux sociétés pourraient fusionner et seraient regroupés dans Discovery Communications. Cette nouvelle entité serait gérée par Barry Diller, actuellement patron du pôle cinéma et télévision de VU.Lors de l'assemblée générale de ce matin, les détenteurs d'Océanes 2005 Vivendi Environnement ont accepté à 64,8% d'annuler une clause leur permettant de se faire rembourser leurs titres par anticipation en cas de défaut de paiement de VU. Les investisseurs saluent cette émancipation de la société. L'action s'envole de 16,1% à 23 euros, après un plus haut en séance à 23,85 euros.Parmi les principaux écarts au sein du CAC 40, derrière VU et VE, Cap Gemini progresse de 2,05% à 30,32 euros et Lafarge reprend 3,51% à 91,35 euros.A l'inverse, les pharmaceutiques souffrent aujourd'hui. Aventis abandonne 4,24% à 64,30 euros et Sanofi-Synthélabo perd 4,67% à 62,30 euros, dans le sillage d'AstraZeneca. Le britannique, dont l'un des médicaments se révèle moins efficace que prévu chute encore de 5% aujourd'hui après avoir glissé de 12% hier.A la baisse également, Thomson Multimédia cède 2,48% à 25,61 euros, après que JP Morgan a réduit son objectif de cours de 41 à 30 euros sur la valeur.Sur le SRD, Nexans progresse de 1,26% à 16,05 euros. Ubi Soft gagne 1,54% à 17,15 euros et M6 avance de 7,63% à 25,83 euros.Ipsos progresse de 6,57% à 57,55 euros. L'institut de sondage a annoncé une hausse de 12% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre à 136,1 millions d'euros. Au premier semestre, les ventes ont augmenté de 13% à 244,5 millions d'euros. La croissance organique atteint 7,7% au deuxième trimestre contre 7% au premier. La société a confirmé son objectif d'un taux de croissance organique "au moins égal à 8%" et une amélioration de sa marge d'exploitation pour l'exercice en cours.Dans un entretien au Fig-Eco, Jean-François Decaux, co-directeur général de JCDecaux, espère pouvoir signer prochainement un contrat à New-York. L'action s'adjuge 4,76% à 11 euros.Les valeurs de la publicité sont bien orientées malgré la publication ce matin des résultats peu encourageants de l'agence britannique WPP. Le bénéfice semestriel recule à 17% à 210,4 millions de livres sterling. Le groupe ne prévoit pas de reprise du marché publicitaire avant fin 2003, voire 2004. L'action Publicis gagne cependant 2,99% à 21,73 euros alors que Havas est inchangé à 4,44 euros.Les valeurs télécoms évoluent en ordre dispersé après la publication du résultat semestriel du groupe de télécommunications néerlandais KPN qui annonce une perte nette (plus importante que prévu) de 9,3 milliards d'euros au deuxième trimestre imputable à des dépréciations d'actifs. La direction table toutefois sur une hausse de 14% de son résultat brut d'exploitation cette année. France Telecom monte de 0,34% à 14,75 euros. Pour sa part, Ericsson bondit de 14,29% à 0,64 euros. Nokia fléchit de 1,52% à 14,26 euros. D'après le Wall Street Journal, l'équipementier finlandais aurait récemment gagné des parts de marchés. Jérôme LibeskindCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.