Par prudence, le CAC 40 se replie de 1,03 %

 |  | 508 mots
Lecture 2 min.
Mal orienté quasiment toute la journée, l'indice a accru ses pertes dans les dernières minutes, en raison notamment de la baisse de 0,4% du Dow Jones. En revanche, le Nasdaq se portait bien mieux puisque, vers 17h30, il progressait de 0,62%. Les investisseurs restent extrêmement prudents. La période de publication des résultats annuels 2001 s'ouvrira la semaine prochaine. Et des mauvaises surprises ne peuvent être exclues.Une des plus fortes baisses du CAC 40, Alcatel corrige de 3,59% à 20,15 euros après une progression de 10,3% en trois séances. La valeur pâtit des commentaires peu encourageants de Merrill Lynch sur le secteur de la téléphonie mobile. Nokia perd 4,84% à 27,3 euros et Ericsson recule de 3,91% à 6,15 euros. Autre valeur technologique en repli : STMicroelectronics abandonne 2,65% à 37,4 euros alors que le président de Philips (+ 1,37% à 34,1 euros) a déclaré au Wall Street Journal que les analystes avaient tort de spéculer sur un rapprochement de sa division semi-conducteurs avec STM ou l'allemand Infineon.Vivendi Universal perd encore 0,68% à 58,8 euros après l'annonce du placement de 55 millions de titres détenus en autocontrôle au prix de 59,2 euros par action, cours inférieur à la fourchette initiale de 60-61 euros. Les banques chargées de l'opération n'auraient pas placé la totalité des titres.Club Méditerranée cède 3,36% à 45,47 euros après l'annonce d'une perte nette de 70 millions d'euros sur l'exercice 2000-2001. Le groupe de loisirs a indiqué que le niveau de ses réservations cumulé au 29 décembre dernier avait baissé de 19% par rapport à l'hiver 2000. Club Med, qui a lancé trois avertissements sur résultats l'an dernier, a en outre annoncé qu'il "ne serait pas raisonnable de faire une quelconque prévision" pour l'exercice qui s'ouvre. Enfin, le groupe ne versera pas de dividende au titre de 2000-2001.Les valeurs bancaires bénéficient du relèvement de l'opinion de Credit Suisse First Boston, qui est passé de "neutre" à "surpondérer" sur le secteur. BNP Paribas gagne 0,2% à 102 euros et la Société Générale + 0,86% à 64,8 euros. CSFB recommande les deux valeurs à l'achat avec des objectifs de cours de 117 euros pour la première et de 77 pour la seconde. Le Crédit Lyonnais prend 0,26% à 37,94 euros alors que la banque d'affaires a maintenu son conseil à "conserver" sur la valeur tout en relevant son objectif de cours de 38 à 41 euros. Dexia recule pour sa part de 2,41% à 15,37 euros. Le groupe a annoncé que son exposition aux difficultés financières de l'Argentine s'élevait à 40 millions d'euros et qu'il en provisionnerait environ la moitié.Pechiney cède 1,71% à 60,2 euros. L'américain Alcoa, premier producteur mondial d'aluminium, a pourtant annoncé des résultats annuels légèrement meilleurs que prévu par les analystes.CGIP gagne 0,77% à 38,02 euros. Le groupe a soumis à ses actionnaires un projet d'offre publique de rachat d'actions (OPRA) portant sur environ 9% de son capital au prix unitaire de 44 euros. Ce prix est supérieur de 2 euros à celui annoncé fin novembre lors de la présentation du plan de restructuration qui doit se traduire par l'absorption de la CGIP par Marine Wendel (+1% à 70,5 euros) avant l'été.Olivier PinaudCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :