Le rebond du CAC suspendu à l'ouverture de Wall Street

Après avoir gagné jusqu'à 5,95%, le CAC a quelque peu réduit son avance à mi-séance tout en se maintenant largement au-dessus des 3.100 points. La hausse de 488,95 points du Dow Jones hier (+6,35%), la deuxième plus forte progression en points de son histoire, constitue le principal soutien d'un marché qui revient d'une chute de 14% sur les quatre dernières séances. Outre la fermeté de Wall Street hier, les investisseurs ont bien accueilli le rebond de 1% de la consommation des ménages en France au mois de juin. Mais certains signes négatifs se font sentir comme la remontée de l'euro au dessus de la parité face au dollar ou la dégradation de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne (à 89,9 le mois dernier, contre 91,3 en mai). Ce dernier point a d'ailleurs contribué au retournement de la Bourse de Francfort où le Dax cède désormais 0,7% après avoir gagné jusqu'à 2,58% dans la matinée. Mais le signe le plus inquiétant réside dans la correction prévisible des marchés américains reflétée par la baisse des contrats futures. A 12h05, le CAC 40 gagnait 4,94% à 3.173 points, dans un volume d'affaires étoffé supérieur à 1,7 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice.L'actualité en provenance des Etats-Unis sera fournie cet après-midi, tant en termes de statistiques que de résultats d'entreprises. Cinq indicateurs sont attendus à partir de 14h30 : le coût de la main d'oeuvre au deuxième trimestre, les inscriptions hebdomadaires au chômage, les commandes de biens durables, ainsi que les ventes de logements neufs et anciens en juin. De plus, le secrétaire américain au Trésor, Paul O'Neill, doit prononcer un discours sur l'état de l'économie devant l'Association nationale des entrepreneurs. Enfin, Eastman Kodak, JDS Uniphase, Qualcomm, VeriSign, WorldCom et Xerox doivent publier leurs résultats trimestriels.Plus forte hausse du CAC 40, Axa reprend 15,15% à 11,40 euros après avoir chuté de 11,45% la veille. Le groupe a annoncé hier qu'il attendait une hausse significative de son résultat d'exploitation au premier semestre et précisé qu'il ne prévoyait pas de recapitalisation.Les TMT sont également bien orientées : France Télécom gagne 7,54% à 13,98 euros après avoir annoncé une hausse de 10%, à 22,47 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier semestre. Il a par ailleurs confirmé la cession de 64% de sa filiale TDF pour 1,6 milliard d'euros. Orange prend 7,72% à 5,16 euros grâce à la progression de 14% à 8,1 milliards d'euros de son activité semestrielle.Alcatel progresse de 2,66% à 5,78 euros. L'équipementier a accusé sa cinquième perte semestrielle consécutive. Le déficit ressort à 1,44 milliard d'euros, contre une perte de 3,12 milliards au premier semestre 2001. Le groupe a certes indiqué qu'aucun signe de reprise n'est, les investisseurs saluent une perte opérationnelle nettement inférieure aux attentes. Le groupe a par ailleurs confirmé la vente de 8 millions d'actions Thomson Multimédia, soit l'intégralité de sa participation, pour environ 176 millions d'euros. TMM gagne 3,41% à 22,75 euros. Merrill Lynch a relevé sa prévision de bénéfice par action de 1,47 à 1,53 euros pour 2002, mais a abaissé celle de 2003 de 1,93 à 1,84 euro.Vivendi Universal reprend 5,72% à 15,70 euros. L'agence Bloomberg rapporte que la chaîne de télévision NBC se dit s'intéresser par certains actifs américains de VU dans le divertissement, par le biais de rachats ou de rapprochements. NBC est détenue par le conglomérat General Electric.Cap Gemini avance de 7,64% à 32,98 euros en dépit d'une perte nette de 259 millions d'euros au premier semestre. en dépit d'une perte nette de 259 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice 110 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires recule de 15% à 3,73 milliards d'euros.EADS s'adjuge 7,73% à 15,20 euros. Le groupe aéronautique a annoncé une chute de 95% de son résultat net à 91 millions d'euros au premier semestre. Ce résultat est supérieur aux attentes des analystes. Le groupe aéronautique a en outre relevé de 20% sa prévision de résultat d'exploitation pour 2002.Le Crédit Lyonnais progresse de 5,71% à 37,94 euros. SG Securities a relevé son opinion sur le titre de "neutre" à "achat", et son objectif de cours de 43 à 50 euros.Lafarge s'octroie 2,75% à 87,75 euros. Le cimentier a fait état d'une croissance de 29,1%, à 7,203 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier semestre.En dehors du CAC 40, Rhodia bondit de 12,47% à 8,21 euros, porté par l'annonce d'un bénéfice net de 24 millions d'euros au deuxième trimestre, légèrement supérieur aux anticipations des analystes.JC Decaux gagne 1,45% à 10,53 euros. Le spécialiste du mobilier urbain a annoncé une hausse de 2,1%, à 421,3 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre. Sur le semestre, l'activité a progressé de 3,3% à 779,9 millions d'euros.Eurofins progresse de 7,01% à 8,40 euros. Le spécialiste de l'analyse des aliments, qui juge son titre sous-évalué, a annoncé un programme de rachat d'actions pouvant aller jusqu'à 10% du capital.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.