Un nouveau lundi noir à Paris

Encore une semaine qui démarre mal. La Bourse de Paris a connu aujourd'hui un nouveau lundi noir, renouant avec des niveaux qu'elle n'avait plus touchés depuis octobre 1998. Pourtant la journée avait commencé en douceur, mais la hausse des stocks des entreprises américaines conjuguée au repli de leurs ventes au mois de mai, la baisse de Wall Street dans la foulée, la dégradation de l'ensemble des technologiques par Merrill Lynch, la nouvelle crise de défiance à l'égard de PPR et l'attente du discours d'Alan Greenspan demain ont achevé de faire plonger l'indice. Résultat, le CAC 40 termine largement sous les 3.400, à 3.323,74 points, dégringolant de 5,4%.En dehors de Vivendi Universal (- 12,54% à 15 euros), Pinault-Printemps-Redoute est de loin la valeur la plus malmenée. Le titre recule de 10,68% à 79,05 euros. Le groupe a renouvelé sa promesse de lancer une opération sur les titres Gucci qu'il ne possède pas encore. Une décision peu appréciée d'un marché qui doute déjà des capacités financières du groupe. Et la décision du géant de la distribution d'avancer du 23 au 18 juillet la publication de son chiffre d'affaires semestriel, afin de calmer le vent de panique qui a fait plonger le cours de Bourse, n'y change rien.Autre baisse notable, celle de France Télécom ( -7,88% à 12,75 euros). D'après le Wall Street Journal, la cession de sa filiale Télédiffusion de France (TDF) pourrait porter sur 2 à 2,3 milliards d'euros. Le Financial Times indique par ailleurs que le groupe aurait entamé des discussions en exclusivité avec Eurazeo en vue de lui céder 24% du capital de l'opérateur européen de satellites Eutelsat. Une information qui a été confirmée ce matin par Eurazeo. Orange recule de 4,97% à 4,4 euros.Après avoir passé la majeure partie de la séance dans le vert, le secteur pharmaceutique est emporté par la tourmente. Ainsi Sanofi-Synthélabo cède 3,83% à 53,95 euros alors qu'Aventis perd 4,72% à 61,6 euros. Le laboratoire Pfizer confirme le rachat de la société Pharmacia pour 60 milliards de dollars. Le prix proposé par Pfizer offre aux actionnaires de Pharmacia une prime de 38% par rapport au dernier cours coté à la veille du week-end.Hors du CAC 40, Arcelor abandonne 2,16% à 14,04 euros. Pourtant, le groupe sidérurgique compte enregistrer cette année un bénéfice avant éléments exceptionnels, après avoir accusé une perte de 24 millions d'euros au premier trimestre. Le résultat semestriel sera publié à la fin du mois d'août. Marionnaud Parfumeries recule de 0,24% à 42 euros malgré l'annonce d'une hausse de 29,4% de son chiffre d'affaires semestriels à 482,15 millions d'euros. A la fin de l'année, les ventes pourraient dépasser 1,1 milliard d'euros.Groupe Ares se replie de 0,78% à 6,35 euros. La SSII a annoncé une baisse de 9,9% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2002-2003, mais prévoit un rattrapage d'activité au cours des prochains mois.A noter enfin que Vivarte a divisé aujourd'hui le nominal de son action par 4. Le titre abandonne 0,09% à 34,25 euros.Jérôme LibeskindCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.