Fimatex moins confiant sur l'apport de Boursorama

 |  | 284 mots
Lecture 1 min.
A 11,9 millions d'euros, le résultat d'exploitation de Fimatex affiche une baisse de 36,7% sur un an, et de 22% comparé au trimestre précédent. Cependant le nombre de comptes gérés, 105.000 en Europe, est resté stable alors que Fimatex a fermé ses succursales anglaises et espagnoles. Dans un communiqué, le groupe précise que sa clientèle est "nettement plus active que la moyenne". Moins de clients, mais de meilleurs clients, plus intéressés par la Bourse, telle semble être l'orientation de la filiale de la Société Générale. Ainsi, début avril, Fimatex avait annoncé l'achat, pour 44 millions d'euros, du site d'informations financières en ligne Boursorama. Une opération stratégiquement opportune et saluée par les observateurs. Pourtant aujourd'hui, Fimatex revoit à la baisse ses prévisions de synergies de revenus. De 32 millions d'euros estimés lors du rachat, le groupe n'envisage plus que 26 millions d'euros, tout en maintenant sa volonté de réaliser 17 millions d'euros de synergies de coûts. "L'audience de Boursorama permettra d'ouvrir 13.000 comptes de courtage en ligne supplémentaires par an d'ici 2004. Par ailleurs, des économies de coûts seront réalisées, notamment grâce à la combinaison des fonctions informatiques et marketing et à la suppression des doublons dans les contrats de flux d'informations", déclarait alors le PDG Vincent Taupin (lire ci-contre).Le dirigeant maintient pourtant ses prévisions d'un résultat "proche de l'équilibre" en 2002 et en "situation de rentabilité financière" en 2003.Pourtant, ce mardi matin, les marchés ne retiennent que la baisse du résultat et la déception sur la contribution de Boursorama. La valeur Fimatex perd 1,59% à 3,09 euros en clôture, dans un marché haussier.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :