Le CAC hésitant dans les premiers échanges

 |  | 563 mots
Lecture 3 min.
Le marché parisien emboîte ainsi le pas de Wall Street où les trois principaux indices ont cédé du terrain hier sous le poids de prises de bénéfices. L'approche de la période de publication des résultats des entreprises au quatrième trimestre fait en effet craindre que le cours des actions soit désormais surévalué après le rally observé depuis le 21 septembre, date à laquelle le Dow Jones, le S&P 500 et le Nasdaq Composite avaient touché leurs plus bas de trois ans.Sur le plan économique, les investisseurs attendent plusieurs indicateurs européens, dont l'indice de confiance dans la zone euro au mois de décembre, attendu à -13, contre -12 en novembre. Les marchés seront également attentifs à la statistique des commandes à l'industrie aux Etats-Unis au mois de novembre. Les économistes tablent sur un recul de 2,6%, après une hausse de 7,1% en octobre.Plus forte baisse du CAC 40, Alcatel corrige de 2,25% à 20,43 euros après une progression de 10,3% en trois séances. Les autres valeurs technologiques reculent également dans le sillage du repli de 1,08% du Nasdaq hier. Cap Gemini cède 0,83% à 83,90 euros et STMicroelectronics 1,17% à 37,97 euros. Aux médias, Vivendi Universal perd encore 0,84% à 58,65 euros après le placement de 55 millions de titres détenus en autocontrôle au prix de 59,2 euros par action. Son rival AOL Time Warner a révisé en baisse ses prévisions pour 2002. Le groupe américain a par ailleurs annoncé qu'il allait racheter la participation de 49,5% que l'allemand Bertelsmann détient dans AOL Europe.Club Méditerranée recule de 1,17% à 46,50 euros après l'annonce d'une perte nette de 70 millions d'euros sur l'exercice 2000-2001 achevé le 31 octobre. Les analystes tablaient en moyenne sur un déficit de 66 millions d'euros. Le groupe de loisirs a par ailleurs indiqué que le niveau de ses réservations cumulé au 29 décembre s'inscrivait en baisse de 19% par rapport à l'hiver 2000. Club Med, qui a lancé trois avertissements sur résultats l'an dernier, a annoncé qu'il "ne serait pas raisonnable de faire une quelconque prévision" pour l'exercice qui s'ouvre. Enfin, le groupe ne versera pas de dividende au titre de 2000-2001.Les valeurs bancaires connaissent des fortunes diverses. BNP Paribas gagne 1,18% à 103 euros et la Société Générale 0,93% à 64,85. CSFB recommande les deux valeurs à l'achat avec des objectifs de cours de 117 euros pour la première et de 77 pour la seconde. Dexia cède 0,44% à 15,68 euros. Le groupe a annoncé que son exposition sur l'Argentine s'élevait à 40 millions d'euros. Il a par ailleurs annoncé qu'il passerait une provision d'environ la moitié de ces 40 millions d'euros.Pechiney cède 1,22% à 60,50 euros alors que l'américain Alcoa, premier producteur mondial d'aluminium, doit présenter ses résultats trimestriels aujourd'hui.La cotation des actions CGIP a été reportée à 13 heures. Le groupe a soumis à ses actionnaires un projet d'offre publique de rachat d'actions (OPRA) portant sur environ 9% de son capital au prix unitaire de 44 euros. Ce prix est supérieur de 2 euros à celui annoncé fin novembre lors de la présentation du plan de restructuration qui doit se traduire par l'absorption de la CGIP par Marine Wendel avant l'été.Enfin, GrandVision, qui doit publier son chiffre d'affaires annuel après la clôture, gagne 1,76% à 16,18 euros.Trente cinq minutes après le début des cotations, le CAC 40 cédait 0,13% à 4.609,68 points dans un volume d'affaires d'environ 475 millions d'euros traités.John WiburgCopyright invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :