VU grimpe après des rumeurs sur la vente du pôle édition

Les noms et les chiffres s'entremêlent dans la presse ce matin pour échafauder des scenarii de reprise de l'activité édition de Vivendi. Selon la Tribune et le Wall Street Journal, Agnès Touraine, la patronne de Vivendi Universal Publishing, qui examine ces temps-ci les offres de reprise concernant l'éditeur scolaire américain Houghton Mifflin, recevrait des offres portant sur l'ensemble de la branche édition.Selon le Wall Street Journal, Vivendi pourrait retirer jusqu'à 5 milliards d'euros de la vente de la totalité de cette branche. La Tribune parle elle de 1,5 à 2 milliards pour Houghton Mifflin et de 1,1 milliards pour le reste, ce qui porte à un total maximum de plus de 3,1 milliards.Ces hypothèses de valorisation ne disent pas si elles prennent en compte l'édition de jeux vidéos, VU Games intégrée à VUP, que le Wall Street Journal valorisait récemment à 2 milliards d'euros (lire ci-contre).Dans l'attente de plus de précisions, le fait que tant de repreneurs se fassent connaître pour VUP suffit à rassurer les marchés sur un succès futur de cette cession. Jean-René Fourtou ne sera peut-être pas obligé de "brader" les actifs mis en vente pour renflouer le géant des médias.Le groupe n'a pas voulu commenté ces informations, "Comme tout est dans le champ du possible, nous nous refusons à tout commentaire sur ces informations", a indiqué un porte-parole à l'AFP.Vendredi en clôture, l'action VU s'envole de 14,88% à 13,20 euros après avoir été réservée à la hausse.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.