Le CAC 40 sur le seuil des 4.500 points

 |  | 403 mots
Lecture 2 min.
Intervenant devant des chefs d'entreprises réunis à San Francisco vendredi, ce dernier a en effet estimé que des "risques significatifs" continuaient de peser à court terme sur l'économie américaine. La prudence des investisseurs est en outre renforcée par la montée en puissance, cette semaine, de la saison de publication des résultats des entreprises américaines au quatrième trimestre. Par ailleurs, plusieurs statistiques en provenance des Etats-Unis sont attendues ces prochains jours, avec notamment les chiffres de la production industrielle, mercredi, et le Livre Beige de la Fed qui fera le point sur l'état de l'économie américaine, le même jour.Les valeurs technologiques sont généralement en baisse dans le sillage du recul de 1,21% du Nasdaq vendredi. Alcatel cède 3,57% à 18,65 euros, Cap Gemini 2,09% à 84,20 et STMicroelectronics 1,42% à 36,80. A l'inverse, Thomson Multimédia avance de 2,06% à 35,63 euros après l'annonce de la signature d'un accord de fourniture de décodeurs pour le réseau DISH Network de télévision par satellite d'Echostar.TotalFinaElf recule de 2,11% à 153,40 euros. Selon le Daily Telegraph, le groupe français envisage de lancer une offre sur la compagnie américaine Conocco en vue de contrecarrer le projet de fusion de ce dernier avec Philips Petroleum. TotalFinaElf a refusé de commenter cette information.Schneider Electric perd 1,98% à 54,35 euros. Selon le Financial Times, le groupe français a mandaté Merrill Lynch pour le conseiller sur la suite à donner à l'acquisition de Legrand après le veto de Bruxelles à leur fusion.Rhodia s'adjuge 5,15% à 10,20 euros. Le Financial Times rapportait ce matin que le groupe chimique aurait rejeté une offre de 15 euros par action en titres et en numéraire du néerlandais DSM. Une offre représentant une prime de l'ordre de 50%.Valeo recule de 1,67% à 44,25 euros. L'équipementier automobile a annoncé un projet de 5000 suppressions d'emplois supplémentaires, soit 7% de ses effectifs, pour faire face au recul de la production automobile mondiale. Le groupe prévoit en outre de nouvelles cessions d'activités jugées non stratégiques.Enfin, Ingenico est peu changé à 24,80 euros (+0,49%). Le groupe a annoncé que son chiffre d'affaires 2001 dépassera 380 millions d'euros, contre 235 millions un an plus tôt. Le spécialiste des terminaux de paiement précise dans un communiqué que son résultat d'exploitation "devrait être largement en ligne avec les prévisions qui l'évaluaient à plus de 24 millions d'euros", après 13 millions en 2000.A 9h30, le CAC 40 cédait 1,11% à 4.504,13 pointsJohn WiburgCopyright Investir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :