Eté en pente douce pour Club Med

 |  | 411 mots
Club Med a annoncé mercredi avoir réalisé un chiffre d'affaires de 451 millions d'euros au troisième trimestre (mai-juillet) 2002, en baisse de 13,5% sur la même période de l'exercice précédent, après un premier semestre marqué par le recul de 16,2 % de son activité. A périmètre comparable et taux de change constants, le recul est de 10,9%.Le groupe "devrait être en mesure de limiter les effets de la baisse de l'activité touristique mondiale sur son résultat d'exploitation en 2002, et être en position pour un fort rebond de celui-ci sur l'exercice 2003 si le secteur du tourisme renoue avec la croissance". Cet optimisme s'appuie sur le constat d'une amélioration du niveau des réservations. En effet, au 17 août, le niveau cumulé des réservations mondiales est en recul de 12,2% par rapport à la même période en 2001, alors qu'il baissait de 14% sur la période arrêtée au 9 juin. Toujours au niveau mondial, mais sur les 4 dernières semaines précédant le 17 août, c'est-à-dire la pleine saison, le niveau des réservations a reculé de 3,4%, contre un retrait de 6,9% sur les 4 semaines précédant le 9 juin, a précisé le groupe. La meilleure performance revient à la France, où les réservations ont connu une légère hausse de 3,9% au 17 août, sur les 4 dernières semaines.Cette légère reprise des réservations confirme cependant que celles-ci se font de plus en plus tardivement, ce qui ne va pas dans le sens d'une meilleure visibilité de l'activité. L'action Club Med a donc été chahutée cette séance. Après avoir perdu plus de 2% en début de matinée, elle s'est stabilisée, puis s'est affichée en hausse de 2,75% à 27,25 euros en clôture."Même en hausse, le niveau des réservations semble toujours bas et nombre d'analystes restent sceptiques sur le modèle économique du Club, marqué par un faible retour sur capitaux employés et une exposition aux risques importante", écrivait La Tribune lors de la publication des résultats semestriels en juin dernier (lire ci-contre). Inférieures aux 10 millions attendus, les pertes opérationnelles du Club Med ont atteint 4 millions d'euros pour le premier semestre contre un bénéfice de 6 millions un an plus tôt. Mais le groupe s'était refusé à faire des prévisions sur le niveau des réservations de l'été. Depuis les semestriels, le titre a encore perdu 30%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :