Bolloré poursuit son avancée dans les médias

C'est un nouveau pas en avant de Bolloré dans les médias. La holding française Bolloré a publié un communiqué précisant qu'elle avait franchi à la hausse le seuil de 5% du capital de la société de cinéma Gaumont, dont elle détient désormais 7%. L'opération n'a pas été réalisée directement par Bolloré mais par une de ses nombreuses filiales, la Financière du Loch.Bolloré "déposera, d'ici au 22 mars, sa candidature à une chaîne numérique terrestre", souligne la holding dans son communiqué en ajoutant que cette démarche "s'inscrit dans le cadre de l'action entreprise dans le monde de l'image et de l'audiovisuel et dans sa volonté de soutenir ce qui fait la valeur et la spécificité du cinéma français".Il est vrai que depuis le désengagement de la galaxie Lazard qui a permis à la Financière du Loch d'empocher une plus-value de 290 millions d'euros en finalisant en juin dernier la cession de 30% de Rue Impériale de Lyon, Vincent Bolloré n'a pas caché son intention de monter en puissance dans les médias. En août, il confiait à la Vie Financière son projet d'investir jusqu'à 10% de ses actifs dans ce secteur (voir ci-contre).Ainsi, via Bolloré Investissement (principal actionnaire de Bolloré), l'homme d'affaire breton s'est déjà positionné sur des opérations dans le secteur. Il a racheté le cinéma Mac-Mahon à Paris. Et surtout, début octobre, il s'est associé à 30% à Euromédia Télévision (dont il a pris 20%) pour racheter la Société française de production (SFP) qu'un porte-parole du groupe a qualifié de "poste d'observation du secteur". Mais le dossier est toujours en attente du feu vert de Bruxelles car la condition à la privatisation (d'un montant de 4,57 milliards d'euros) est la prise en charge par l'Etat français du plan social de 48,5 millions d'euros.Peu à peu, la stratégie du groupe prend donc forme et se met en place selon trois axes : les moyens techniques, la télévision numérique terrestre et le cinéma. Bolloré prend donc un pari sur l'avenir car sur 2001, l'activité films a reculé, "notamment aux USA au quatrième trimestre", indique, sans plus de précision, le groupe dans un communiqué relatif à son chiffre d'affaires. Du coup, en tenant compte de l'amélioration dans le pôle transport (+6,6%) et d'un tassement de 12% dans l'énergie au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires annuel de Bolloré est resté stable à 4,28 milliards d'euros en 2001 contre 4,26 milliards en 2000.Même tendance du côté de la société immédiatement au-dessus dans l'organigramme: Bolloré Investissement a enregistré des revenus quasiment inchangés à 5,12 milliards d'euros.En Bourse, les titres des deux sociétés sont dans le vert. Bolloré gagne 0,42% à 240,10 euros et Bolloré Investissement avance de 2,72% à 52,90 euros.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.