Paris réduit ses gains avant les chiffres de l'emploi US

La Bourse de Paris poursuit son mouvement de yoyo à mi-séance, le CAC 40 évoluant dans une marge de près de 80 points entre un plus haut de 3183,62 (+1,40%) et un plus bas de 3.104,91 (-1,09%). La volatilité du marché est accentuée par la faiblesse des volumes échangés dans l'attente de la publication, à 14h30, des chiffres de l'emploi américain en août. L'évolution favorable des contrats futures sur indices américains n'est que théorique dans la mesure où Wall Street n'ouvrira qu'une heure après la publication de la statistique. Les prévisions des économistes s'échelonnent entre un taux de chômage stable à 5,9% et une légère hausse à 6%. En attendant, la cote reste soutenue par la fermeté de Vivendi Universal et de TF1, ainsi que par la bonne tenue de TotalFinaElf alors que le Brent évolue à son plus haut depuis septembre 2001. Le marché a en outre bien accueilli ce matin l'annonce d'une progression de 3,4% de la production industrielle britannique en juillet, la plus forte depuis février 1979.A midi, le CAC 40 gagnait 0,23% à 3.146,58 points, dans un volume d'affaires modéré de 860 millions d'euros.Plus forte hausse de l'indice, Vivendi Universal progresse de 6,88% à 12,28 euros. Selon la presse, le groupe étudie la vente de Vivendi Universal Publishing (VUP) pour 4 à 5 milliards de dollars. Deux consortiums seraient intéressés par le rachat de VUP.TF1 s'adjuge 6,34% à 22,80 euros. Porté par l'annonce d'un retour à la croissance de ses recettes publicitaires, le titre bénéficie également de plusieurs relèvements de recommandations. Fortis passe d'alléger à " accumuler " et Morgan Stanley de " sous-pondérer " à " surpondérer ". Lors d'une présentation aux analystes, Patrick Le Lay a rassuré en indiquant qu'il ne comptait pas investir plus de 400 à 450 millions d'euros dans la reprise d'actifs du groupe allemand en faillite Kirch. Par ailleurs, selon les derniers chiffres de Médiamétrie, la chaîne française a accru de 3 points à 34,2% sa part d'audience en août par rapport à juillet.Les TMT sont généralement en hausse après la mise en jour des prévisions d'Intel et l'annonce du succès rencontré par Ericsson dans son augmentation de capital de 30 millions de couronnes. STMicroelectronics gagne 1,69% à 18,65 euros, saluant ainsi les prévisions d'Intel. Si le premier fabricant mondial de semi-conducteurs a révisé en baisse sa prévision de chiffre d'affaires pour le troisième trimestre, la réduction est moindre que redouté par les analystes. Le groupe table désormais sur des ventes comprises entre 6,3 et 6,7 milliards de dollars, contre une fourchette de 6,3 à 6,9 milliards estimée en juillet. Alcatel reprend pour sa part 3,18% à 4,54 euros.En baisse ce matin, France Télécom reprend 1,96% à 10,38 euros après une chute de près de 11% hier. L'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) a annoncé qu'elle allait écrire à Bercy afin que l'Etat garantisse juridiquement la dette du groupe, estimée à 70 milliards d'euros. L'Adam craint en effet qu'une éventuelle augmentation de capital ne vienne diluer le cours de l'action. Le gouvernement français pourrait annoncer, dans les prochaines semaines, un plan de réorganisation de l'opérateur, croit savoir le Wall Street Journal. Selon le quotidien américain, les conseillers du gouvernement étudient plusieurs options, dont une émission d'actions ou d'obligations convertibles. Hostile à toute recapitalisation, Michel Bon pourrait faire les frais d'une telle opération.TotalFinaElf s'octroie 1,40% à 137,50 euros dans le sillage des cours du Brent, à leur plus haut depuis septembre 2001, sur fond d'anticipations d'une intervention américaine en Irak. Thierry Desmarest a déclaré que son groupe n'était pas intéressé par une prise de participation dans Gaz de France en raison du faible rendement offertSuez perd 0,93% à 20,33 euros. KBC maintient sa recommandation à " accumuler " tout en abaissant son objectif de cours de 33 à 28 euros sur le titre. De son côté, JP Morgan a dégradé le titre d'" achat " à " performance en ligne " après des résultats semestriels en ligne. Gérard Mestrallet a indiqué que son groupe n'était plus hostile à une prise de participation dans Gaz de France du fait du récent développement du groupe dans le gaz rendant de nouveaux partenariats nécessaires. " Si pour suivre ces partenariats, il faut être présent dans le capital, nous réexaminerons la situation ", a-t-il déclaré.Air France recule de 1,84% à 11,19 euros affecté par la grève des pilotes qui commence aujourd'hui pour durer tout le week-end. Fideuram Wargny a dégradé le titre d'" achat " à " conserver " et abaissé son objectif de cours de 20 à 15 euros.GFI Informatique a quasiment effacé sa progression de la matinée et ne gagne plus que 0,47% à 4,30 euros. La SSII a renoncé à son projet de rachat de Thales Information Systems, en raison " des difficultés actuelles des marchés financiers ". Le 18 juin dernier, GFI avait annoncé le rachat du pôle de services informatiques de Thales pour 338,6 millions d'euros, dont 150 millions en espèces. Thales cède pour sa part 1,31% à 36,86 euros.M6 avance de 3,33% à 25,15 euros. La chaîne de télévision doit publier ses résultats du premier semestre après la clôture. Selon le consensus des analystes interrogés par Reuters, le résultat net devrait ressortir entre 67 et 78 millions d'euros, contre 80,2 millions un an plus tôt.Enfin, Béghin Say prend 2,35% à 37,50 euros après l'annonce d'une progression de 170,9% de son résultat net semestriel à 75,6 millions d'euros. Le résultat d'exploitation recule en revanche de 4,1% à 85,2 millions. Le chiffre d'affaires s'inscrit en baisse de 11% à 779,8 millions.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.