Les marchés sont restés calmes malgré l'ISM

 |  | 334 mots
Lecture 2 min.
L'accalmie était de mise, aujourd'hui, sur les marchés internationaux après la bourrasque baissière d'hier, et malgré l'indice ISM des services américains. A l'ouverture des marchés américains, à 15h30, l'indice Cac 40 était en hausse de 1,07% à 4.109,46 points, tandis que l'EuroStoxx 50 gagnait 1,10% à 3.295,92 points. Dans le même temps, Wall Street ouvrait quasiment stable, le Dow Jones démarrant inchangé et le Nasdaq affichant une petite hausse de 0,15%.Mais la parution à 16 heures d'un indice ISM très supérieur aux attentes (voir ci-contre) a déclenché un rebond du marché, faisant grimper le Cac 40 de 1,36% à 4.121,29 points, le Nasdaq de près de 1% et le Dow Jones de 0,29% . Rebond malheureusement de courte durée puisque peu avant 17 heures, les indices sont revenus à une timide hausse. Le Nasdaq est même repassé dans le rouge, en baisse de 0,10%. Paris a finalement clôturé en petite hausse de 0,34%.Dans ce contexte, les opérateurs ont procédé à quelques achats à bon compte. Les valeurs technologiques, déjà malmenées depuis plusieurs mois, et ayant subi de plein fouet les courants vendeurs d'hier, ont été travaillées à la hausse. Au sein du Cac 40, les meilleures performances étaient réalisées par Dassault Sytèmes (+2,88% à 41,85 euros), TF1 (+2,41% à 31,44 euros), EADS (+1,93% à 16,90 euros). Les valeurs emblématiques de la cote, telles que Vivendi Universal (+1,55%) et France Télécom (+0,27%) progressaient moins, tout en captant l'essentiel des volumes d'échange. Du coup, l'indice parisien ne rebondissait pas de façon significative.D'autant plus que la plus grosse capitalisation, TotalFinaElf, après avoir dévissé hier de 3,65%, était toujours dans le rouge cette séance (-0,13% à 158,30 euros). La valeur est sous le coup de l'arrêt de la Cour de Luxembourg condamnant la golden share de l'Etat français, ainsi que l'annonce d'une hausse des stocks de pétrole américains.Autres valeurs emblématiques en baisse, Alcatel (-1,67 %) et Alcatel Optronics (-14,54%) qui a annoncé " plan de redéploiement industriel " prévoyant une réduction d'environ 25% des effectifs qui coûtera 60 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :