Paris rebondit avec Wall Street et les TMT

Les nouvelles commandes enregistrées par EADS, le chiffre d'affaires annoncé par Lagardère et le maintien par Vivendi Universal de ses prévisions de croissance pour 2002 soutiennent également la cote. Les professionnels relèvent par ailleurs que, selon une étude de Thomson Financial-First Call arrêtée au 25 janvier, 51% des changements de prévisions des entreprises américaines allaient dans le sens d'une amélioration. Le CAC 40 progresse de 1,43% à 4.360,46 points dans un volume d'affaires d'environ 1,2 milliard d'euros.Sur le plan économique, si aucun indicateur américain n'est attendu aujourd'hui, la semaine qui débute sera marquée par la réunion des ministres des Finances de l'Union européenne, mardi. Ces derniers devraient étudier la possibilité de formuler un avertissement à l'Allemagne et au Portugal dont les déficits budgétaires approchent dangereusement le plafond de 3% du PIB fixé par l'Union. Outre-Atlantique, les statistiques attendues comprennent les ventes au détail de janvier, mercredi, les stocks des entreprises de décembre et les prix à l'importation de janvier, jeudi, ainsi que la production industrielle de janvier et l'indice de confiance de l'Université du Michigan, vendredi.Vivendi Universal gagne 2,91% à 48,16 euros dopé par la hausse, supérieure aux attentes, de 9,68% de son chiffre d'affaires pro forma en 2001. Le groupe dirigé par Jean-Marie Messier se dit confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs de résultat pour l'exercice 2001. Pour 2002, le géant des médias prévoit une croissance du chiffre d'affaires supérieure à 10%.EADS progresse de 2,37% à 13,41 euros. Airbus a annoncé une commande de 30 avions A 320 de la part de l'australien Tesna, lequel a également pris une option sur dix autres appareils. Le montant de l'opération n'a pas été révélé.Lagardère avance de 3,45% à 44,69 euros après avoir annoncé une hausse de 12%, à 13,295 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires en 2001. La progression de 6,5% à 7,668 milliards d'euros de l'activité du pôle médias est supérieure aux prévisions des analystes.Pinault Printemps Redoute s'adjuge 4,18% à 117,10 euros. Serge Weinberg, président du directoire, a rappelé dans un entretien accordé aux Echos que toutes les entreprises du groupe sont en parfaite santé et leaders sur leurs marchés. Il a également constaté une accalmie dans le ralentissement du secteur du luxe aux Etats-Unis et une reprise en Asie et en Europe. LVMH gagne pour sa part 2,33% à 46,15 euros.Le rebond de 2,06% du Nasdaq permet aux valeurs technologiques de se reprendre. Alcatel gagne 3,37% à 17,47 euros, Cap Gemini 3,60% à 76,25 et STMicroelectronics 2,43% à 35 euros.France Télécom s'adjuge 4,09% à 34,35 euros à l'image de ses homologues européens alors que Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur Deutsche Telekom de "neutre" à "surperformance".Sanofi-Synthélabo reprend 0,85% à 71,50 euros. BNP Paribas est passé de "neutre" à "surperformance" sur le titre avec un objectif de cours de 83 euros. L'action avait reculé la semaine dernière sur fond de craintes liées aux ventes de son médicament phare, le Plavix.Castorama avance de 0,96% à 57,70 euros. Dans un entretien à La Tribune, le directeur général de Kingfisher, Geoffrey Mulcahy, n'a pas écarté l'éventualité d'un rachat des minoritaires du groupe français de bricolage. Kingfisher détient 56,6% du capital et 50% des droits de vote de Castorama.La CGIP bondit de 3,75% à 38,70 euros. La holding a annoncé que son programme de rachat d'actions, portant sur 5,48 millions de titres, avait été sursouscrit quatre fois.JC Decaux cède 1,98% à 11,37 euros. Le groupe a annoncé une croissance de 8,9%, à 1,543 milliard d'euros, de son chiffre d'affaires en 2001. Ces chiffres sont en ligne avec les estimations annoncées par le groupe lors de l'annonce de l'activité du troisième trimestre. S'il estime que le pôle mobilier urbain devrait continuer de progresser en 2002, le groupe indique que la visibilité demeure très faible dans l'affichage, mais que la "baisse semble se ralentir".Eurotunnel chute de 4,90% à 0,97 euro. L'opérateur du tunnel sous la Manche a accusé une perte nette de 188 millions d'euros en 2001, contre un déficit de 173 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation recule de 11% à 327 millions. Son président a déclaré que "la situation économique générale reste incertaine, mais dans les conditions actuelles, nous pouvons espérer améliorer nos performances financières en 2002".Enfin, Valeo perd 0,96% à 45,30 euros. L'équipementier automobile a annoncé la fermeture de deux de ses sites aux Etats-Unis dans le cadre de sa restructuration. Cette décision touche 440 personnes.John WiburgCopyright Investir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.