Le CAC recule dans un marché sans direction

 |  | 640 mots
Lecture 3 min.
La matinée a été dominée par le net repli de Publicis après son émission de 600 millions d'euros d'Océane. Toujours prudents, les investisseurs hésitent à se lancer dans un marché qui demeure coiffé par la perplexité face aux niveaux de valorisations récemment atteints. L'approche de la période de publication des résultats des entreprises américaines au quatrième trimestre limite également les initiatives. Le CAC 40 cède 0,96% à 4.543,08 points, dans un volume d'affaires d'environ 1,4 milliard d'euros sur les valeurs de l'indice. Le marché attend, cet après-midi, l'annonce des prix à l'importation du mois dernier aux Etats-Unis ainsi que la statistique des inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine achevée le 5 janvier. Mais les intervenants attendent surtout les discours que doit prononcer ce soir et demain Alan Greenspan, le président de la Réserve fédérale, pour se faire une idée plus précise de l'évolution de l'économie américaine.France Télécom perd 1,40% à 44,40 euros. Un porte-parole du groupe a confirmé à l'agence Reuters s'intéresser à la privatisation du tchèque Cesky Telecom, mais uniquement pour ce qui concerne la téléphonie mobile. Une éventuelle opération se ferait par échanges de titres, sans sortie de cash, a-t-il précisé. Le Wall Street Journal indiquait ce matin qu'Orange et Deutsche Telekom, ainsi que plusieurs investisseurs privés, avaient présenté des offres préliminaires pour le rachat de Cesky. Orange cède 2,02% à 9,72 euros, Vivendi Universal 1,12% à 57,15 et Bouygues 1,06% à 37,50. Selon des intervenants, le secteur pâtit de plusieurs études négatives de la part de grands brokers.Les valeurs technologiques subissent des prises de bénéfices à l'image de leurs homologues américaines hier. Alcatel perd 3,14% à 19,42 euros, STMicroelectronics 2,17% à 37,80 et Dassault Systèmes 2,30% à 55,20 euros. Le concepteur de logiciels a fait l'objet d'un abaissement de recommandation de la part de Fortis qui passe d'"accumuler" à "alléger" sur le titre. Cap Gemini baisse de 3,09% à 86,25 euros après l'annonce par son concurrent Accenture d'une baisse de 45% de son bénéfice au premier trimestre.Publicis abandonne 5,44% à 28,84 euros. L'action fait l'objet d'arbitrages en faveur des 600 millions d'euros d'Océane dont l'agence de publicité a annoncé l'émission ce matin. Le montant de l'émission pourra être porté à 690 millions. Toujours dans les médias, Lagardère chute de 3,93% à 46 euros alors que Morgan Stanley a dégradé le titre de "surperformance" à "neutre". TF1 perd de son côté 1,90% à 30,41 euros.EADS accuse un repli de 1,36% à 14,56 euros. La maison-mère d'Airbus Industries doit tenir une conférence de presse dans la soirée au cours de laquelle elle devrait présenter ses perspectives pour 2002.Lafarge perd 1,59% à 105 euros. Morgan Stanley a abaissé sa recommandation sur la valeur de "surperformance" à "neutre" en raison d'une valorisation jugée correcte au regard des mauvaises perspectives du secteur du bâtiment.Renault gagne 2,54% à 43,59 euros. Le groupe français et sa filiale Nissan cherchent à augmenter leurs achats communs de composants et de services, rapporte le Financial Times. Le quotidien indique que les deux groupes veulent faire passer la proportion de leurs achats communs de 30% à 70% de leurs dépenses annuelles pour atteindre environ 50 milliards d'euros.Dexia progresse de 4,55% à 15,86 euros. La banque envisage un plan de rachat d'actions représentant 10% du capital afin de redynamiser un cours qui a reculé de 16% en 2001, et de 5,8% depuis le début de l'année.Les dégagements sur la haute technologie profitent aux valeurs dites défensives. Aventis s'adjuge 1,78% à 77,30 euros, Schneider Electric 1,11% à 54,75 et Groupe Danone 0,46% à 131,70.Kaufman & Broad s'adjuge 3,71% à 17,60 euros après l'annonce d'une hausse de 12,3%, à 29,4 millions d'euros, de son résultat net 2000-2001.Accor est peu changé à 40,97 euros (-0,05%) alors que son OPA sur la Compagnie européenne de Casinos commence aujourd'hui au prix de 52 euros par action.Enfin, Carrefour, qui doit annoncer son chiffre d'affaires annuel après la clôture, cède 1,35% à 54,80 euros.John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :