Epcos abaisse ses objectifs

Le rebond évoqué par Epcos début mai (voir ci-contre) n'était finalement qu'un faux départ. A la surprise générale, le fabricant allemand de composants électroniques passifs vient en effet d'annoncer qu'il attendait une perte en termes d'Ebit (résultat avant intérêts et impôts) pour le troisième trimestre de son exercice (à fin juin). Elle devrait atteindre 16 millions d'euros.Le discours a donc radicalement changé en un peu plus de deux mois. A l'époque, au moment où il annonçait une hausse de 7% du chiffre d'affaires trimestriel, le PDG du groupe, Gerhard Pegam, lançait: "le rebond a commencé pour Epcos". Aujourd'hui, l'optimisme n'est plus de mise. "La reprise prometteuse des commandes ces derniers trimestres ne s'est pas poursuivie", observe-t-il. Témoin de ces difficultés, le chiffre d'affaires des trois derniers mois, de 329 millions d'euros, a reculé de 3% par rapport à celui du trimestre précédent.Et les mois à venir ne laissent pas espérer de sursaut. Les entrées de commandes sont tombées de 332 à 316 millions d'euros en trois mois. Surtout, "nos affaires stagnent, rien ne vient vraiment stimuler la croissance et des pressions continuent de s'exercer sur les prix", déplore Gerhard Pegam qui ajoute: "nous devons donc redoubler d'efforts pour réduire nos coûts encore plus. Tous les domaines de l'entreprise doivent contribuer à de nouvelles économies".Il n'est donc pas exclu que la société procède prochainement à des suppressions de postes, mais elle n'a pas donné plus de précision. En tout cas, ces efforts ne permettront pas au groupe d'atteindre ses précédentes prévisions annuelles.Jusqu'ici, Epcos visait un Ebit voisin de 50 millions d'euros et un chiffre d'affaires en baisse de 20 à 30% pour l'ensemble de l'exercice 2001/2002 (à fin septembre). "On peut maintenant seulement s'attendre à ce que nous accusions une perte d'Ebit à deux chiffres en millions d'euros", a précisé Gerhard Pegam qui, par ailleurs, situe plutôt le recul des ventes aux alentours de 30%.Sans surprise, l'action est sévèrement sanctionnée outre-Rhin. D'autant que le marché était déjà affecté par les propos peu engageants d'Ericsson. En fin d'après-midi, le titre Epcos plonge de 15,39% à 22,37 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.