DaimlerChrysler profite du redressement de Chrysler

Le constructeur automobile DaimlerChrysler a annoncé jeudi avoir enregistré au premier trimestre 2002 un bénéfice opérationnel, hors exceptionnels, de 1 milliard d'euros contre une perte de 610 millions d'euros l'an dernier, au cours de la même période.Le bénéfice net s'est élevé à 2,7 milliards d'euros, contre une perte nette de 2,4 milliards d'euros au premier trimestre 2001. Hors exceptionnels, le bénéfice net a atteint 500 millions, contre une perte de 400 millions d'euros sur la même période de l'an dernier. Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti en hausse de 4% à 36,9 milliards d'euros.Les éléments exceptionnels consistent en la vente à Deutsche Telekom des 49% que détenait encore le groupe dans la société de services technologiques Debis Systemhaus.Ces chiffres sont légèrement supérieurs à ce que ce qu'attendait le consensus des analystes interrogés par l'AFP. Ils tablaient sur un résultat opérationnel compris entre 670 et 990 millions d'euros et sur un chiffre d'affaires situé entre 31,9 et 37,5 milliards d'euros.Chrysler, la filiale américaine, a créé la surprise en publiant pour la première fois depuis dix-huit mois (six trimestres) un résultat opérationnel positif de 127 millions d'euros, avant éléments exceptionnels. Au premier trimestre 2001, le constructeur avait essuyé une perte de 1,4 milliard d'euro. "Si le marché automobile américain continue de s'améliorer, le groupe Chrysler pourrait non seulement atteindre l'équilibre, mais aussi réaliser un résultat positif sur l'ensemble de l'exercice 2002", a estimé le groupe DaimlerChrysler.En ce qui concerne l'ensemble du groupe, DaimlerChrysler s'attend désormais à un recul de seulement 2% de son chiffre d'affaires à 150 milliards d'euros cette année, alors que le groupe annonçait d'une baisse de 7% en février dernier (lire ci-contre).La prudence reste cependant de mise concernant la hausse du bénéfice opérationnel hors exceptionnels. Celui-ci est toujours prévu à un niveau "plus du double de celui de l'année dernière", soit plus de 2,6 milliards d'euros. "L'amélioration des conditions économiques et une reprise sur nos marchés clés auraient un effet positif sur nos résultats. Néanmoins, au vu de la fragilité des marchés mondiaux, nous maintenons nos pronostics antérieurs",a indiqué le PDG Juergen Schrempp.A la Bourse de Francfort, le titre perdait jeudi 2,85% à 51,20 euros dans un marché baissier.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.