La Bourse de Paris termine la semaine en roue libre

Les valeurs TMT sont en forte baisse après la décision de l'agence de rating Standard & Poor's de dégrader sa note sur la dette long terme de la compagnie américaine de téléphone Qwest Communications. La société, incapable de trouver de l'argent frais auprès d'investisseurs privés, a dû emprunter 4 milliards de dollars auprès des banques. France Telecom perd 2,8% à 31,7 euros, Alcatel abandonne 4,3% à 16,47 euros. Du côté des valeurs étrangères, Nokia perd 2,9% à 25,7 euros.Au sein du CAC 40, les hausses sont peu importantes : Schneider gagne 1,9% à 55 euros sur la perspective d'une prochaine cession de la participation dans Legrand. A noter que Siemens et Albert Frère s'intéresseraient au dossier.Thales avance de 1% à 38,6 euros. Le groupe d'électronique de défense a annoncé un chiffre d'affaires 2001 en progression de 19,7% à 10,2 milliards d'euros, soit une hausse de 5,6% à données constantes. Les analystes jugent ce chiffre meilleur que prévu, mais notent l'absence d'éléments prospectifs. Danone, Casino, Sanofi-Synthélabo et Saint Gobain progressent timidement de près de 1%.Sur le SRD, là aussi, les hausses sont peu importantes : Colas, Penauille Polyservices, Scor et Carbone Lorraine sont en hausse de près de 1%. BVRP grimpe de 1,5% à 8,9 euros après l'annonce d'une hausse de 25% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2001 à 11,7 millions d'euros.A la baisse, les écarts sont plus sensibles. Avenir Telecom plonge de 7% à 1,19 euro après l'annonce d'une chute de 37,9% de son chiffre d'affaires semestriel à 343,2 millions d'euros. Genset et Valtech reculent de 5%. Infogrames cède 4,6% à 11,06 euros, portant son repli sur la semaine à 11,4%.A noter aussi le fabricant de périphériques pour ordinateurs portables Archos qui a fait tout à l'heure son entrée sur le Second Marché. L'action est restée à son prix d'introduction soit 13,9 euros.Enfin, signalons la reprise de cotation de l'Européene de Casinos, suspendue depuis le 28 janvier. Le titre fait un bond de 11,6% à 65,85 euros, un prix supérieur au 65 euros proposés par Accor dans le cadre de son OPA. Eric MaubanCopyright Investir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.