Séance de consolidation à Paris

 |   |  339  mots
Après le plus haut de l'année atteint jeudi, avant la trêve pascale, la Bourse de Paris a choisi de reprendre son souffle pour cette première séance du mois d'avril. Les intervenants, tiraillés entre les bonnes nouvelles économiques et les tensions accrues au Proche-Orient, ont choisi d'effectuer de prudentes prises de bénéfices. Le CAC recule donc de 1,29% à 4.627,33 points.Du côté des valeurs, deux sociétés ont particulièrement retenu l'attention aujourd'hui. Renault d'abord. L'Etat a annoncé le placement d'environ 10,7% du constructeur, au prix, selon nos informations, de 52 euros. Le titre dévisse de 6,27% à 51,55 euros.A l'inverse, Fimatex flambe de 11,48% à 3,4 euros. Le courtier en ligne détenu par la Société Générale a annoncé un protocole d'accord pour le rachat de Boursorama pour 44 millions d'euros, dont 80% par échange de titres.Bonne séance également pour le Crédit Lyonnais. Le titre grimpe de 3,5% à 45,19 euros, porté par les rumeurs autour de la recomposition du capital de la banque.Les valeurs médias tirent également leur épingle du jeu. Havas Advertising est en hausse de 4,07% à 10,7 euros, Publicis avance de 0,36% à 39 euros, TF1 s'offre 1,07% à 36,04 euros, M6 prend 2,03% à 33,1 euros. En revanche, Vivendi Universal accuse un net repli de 3,54% à 43 euros et NRJ baisse de 0,52% à 24,76 euros.Du côté des baisses, Unilog dégringole de 12,37% à 76,5 euros. La société a publié des résultats inférieurs aux attentes, plombés par les filiales britanniques.Autre déception, celle du Club Méditerranée dont le chiffre d'affaires pour le premier trimestre de l'exercice 2001/2002 recule de 14,6% à 336,8 millions d'euros. L'action recule de 3,49% à 52,5 euros.Scor perd 0,63% à 36,26 euros après avoir annoncé la cession de la totalité de sa participation dans la Coface à Natexis Banques Populaires pour un prix de 62 euros par action, lui permettant de dégager une plus-values de 96 millions d'euros. Le titre Coface est suspendu.Enfin, c'est ce soir, après la clôture, qu'Alstom sort du CAC 40 pour être remplacé par Vinci. Alstom finit en baisse de 3,46% à 14,8 euros et Vinci cède 0,4% à 73,95 euros.Jerome LibeskindCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :