Clarins se reprend avec la publication de son chiffre d'affaires

Après plusieurs séances de baisse, le titre a renoué en séance de mercredi avec les courants acheteurs, dans l'attente du communiqué de son chiffre d'affaire pour le premier trimestre 2002. Une attente récompensée puisque le groupe annonce aujourd'hui que son activité a atteint 228,1 millions d'euros, en progression de 8,8%. A données comparables, la hausse ressort à 6,7%. Les ventes de la marque Clarins progressent de 13,6% à 144 millions d'euros. Celles de la marque Thierry Mugler de 15% à 44 millions d'euros, Azzaro de 3,5% à 20 millions d'euros. Le chiffre d'affaires des activités de distribution baisse de 21%, alors que, selon le groupe, le premier trimestre 2001 avait été tiré par le lancement de Boss Woman aux Etats-Unis.Ce jeudi matin, les opérateurs sont rassurés par ces chiffres alors que les ventes du mois de mars s'annonçaient mauvaises (lire ci contre). Les investisseurs veulent aussi oublier les résultats 2001 décevants annoncés fin mars. Lors de ces résultats, Clarins ne voulait pas décevoir à nouveau et s'était montré très prudent sur ses perspectives : une croissance des ventes deux fois supérieure à celle du marché des cosmétiques attendu en hausse de 3,5%, et une hausse deux fois plus rapide du résultat d'exploitation. A environ 10%, la marge est attendue en deçà des 12,9% de 2000 et des 12,3 % de 1999.A l'occasion de la publication de ce chiffre d'affaires, Clarins a réaffirmé son objectif de réaliser une "croissance double de celle du marché mondial des cosmétiques de prestiges", ce qui correspondrait à une croissance de 7% si l'on garde l'hypothèse, d'une progression de 3,5% du marché en 2002. Mais les analystes de Fideuram Wargny estiment que ces objectifs prudents sont déjà intégrés par le marché. Le cabinet souligne les difficultés de décollage des ventes d'Azzaro.A la clôture, le titre Clarins gagne 2,36% à 65 euros. Il a perdu 8,67% en un mois et plus de 5% en une semaine.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.