Le marché salue les ventes mondiales de Renault

Après la correction qui lui a coûté 7% sur les derniers jours du mois de mars, le titre Renault retrouve peu à peu les faveurs des investisseurs. Mercredi, il aligne sa troisième séance de hausse d'affilée en gagnant 0,67% à 52,70 euros. "Le marché a confiance dans Renault qui renouvelle sa gamme et fait preuve de dynamisme et d'innovation sur le plan commercial", explique un courtier cité par l'AFP, après la publication des ventes mondiales du groupe pour le mois de mars.Le mois dernier, 235.661 véhicules ont été écoulés, soit 0,7% de plus qu'en mars 2001. Le chiffre peut paraître modeste, mais il prouve la bonne résistance du groupe de Boulogne dans un contexte délicat pour le marché automobile.Sur le plan géographique, le groupe a notamment limité le recul de ses ventes à 1,4% en Europe occidentale, alors que le marché a baissé de 7,5% (voir ci-contre). Certes, le fort repli des marchés turc et argentin a été ressenti, avec respectivement -63,4 et -3,7% pour le groupe sur ces deux zones. Cependant, ces baisses ont été compensées par le dynamisme d'autres régions comme l'Europe centrale (+26,9%), ou l'Asie-Pacifique (+68,8%).En terme de gamme de produits, ce sont bien entendu les marques distribuées sur ces zones de forte croissance qui se sont distinguées. Ainsi, la marque Dacia (Europe de l'Est) a vu ses ventes progresser de 5,8%, à 4.623 unités. La hausse est encore plus spectaculaire pour la marque asiatique Renault-Samsung, avec un bond en avant de 67,2%, à 8.517 véhicules écoulés.Ces volumes restent évidemment limité, mais ils ont suffi à compenser le tassement des ventes constaté du côté de la marque Renault (-0,9% à 222.521 unités). Principalement distribuée dans un marché européen en baisse, la marque Renault a tout de même pu améliorer ses ventes en France, au Portugal, au Royaume-Uni et en Allemagne.Dans son communiqué, le constructeur français délivre également des chiffres trimestriels (janvier-mars). Sur cette période, les ventes du groupe sont en hausse de 4,7% à plus de 625.000 véhicules. La seule marque Renault en a écoulé 573.380 (+2,4%) et a augmenté sa pénétration en Europe occidentale, avec une part de marché de 11,5%, contre 10,7% un an plus tôt.latribune.fr

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.