KPN cesse de soutenir KPNQwest

Le vendredi 12 juillet à 21 heures GMT, KPNQwest, autrefois le plus important réseau de communication de données en Europe, devait recevoir le coup de grâce. L'opérateur néerlandais KPN, l'un des deux actionnaires avec l'américain Qwest, du groupe déclaré en faillite depuis le 30 mai, a annoncé le matin même dans un communiqué qu'il arrêtait les frais.La raison de cette décision longtemps repoussée? KPN assure dans son communiqué que la plupart des anciens clients de KPNQwest, dont l'opérateur néerlandais lui-même, ont trouvé des solutions alternatives pour se connecter. Il n'y a donc plus de raison à ses yeux de continuer à injecter des liquidités dans le groupe, déjà en cours de démantèlement.Le directeur du réseau de KPNQwest à La Haye, Jos van der Klauw, a indiqué que l'équipe chargée de la maintenance du réseau n'arrêterait pas son travail vendredi soir. Il a reconfirmé que la désactivation du réseau ne commencera que lundi 15 et s'achèvera le 19 juillet si aucun accord n'est conclu avec un acheteur entre-temps. Cette décision met fin à six semaines de maintien artificiel de l'activité du réseau KPNQwest par KPN qui a dû renoncer à racheter le groupe dans sa totalité. Suite à l'arrêt brutal des transmissions sur la partie belge du réseau, les administrateurs judiciaires ont entrepris lundi dernier une vente par appartements.Ainsi, les activités en France et en Italie ont déjà été reprises par l'opérateur suédois Telia tandis que les activités en Finlande étaient rachetées par le finlandais Jippii Group. Quant à KPN, il a fait une offre de rachat de 20 millions d'euros pour le reste du réseau à l'exception de la partie Ebone et des activités en Europe centrale.Cette décision intervient après l'annonce, mardi dernier, par les administrateurs judicaires d'erreurs dans les comptes du groupe. Ses pertes pour 2001 auraient été sous-évaluées de 110 millions. Elles s'élèvent en fait à 375 millions d'euros et non pas aux 266 millions annoncés (lire ci-contre).Euronext Amsterdam a conséquemment ouvert une enquête afin de savoir dans quelle mesure la direction de l'opérateur avait dissimulé des informations potentiellement importantes pour les actionnaires.
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.