Un résultat net proche des attentes pour Bouygues Offshore

Si début février Bouygues Offshore avait quelque peu déçu avec la publication de son chiffre d'affaires 2001, l'annonce de ses résultats annuels laisse un goût moins amer.Malgré des ventes en baisse de 3,5% (voir ci-contre), la société est parvenue à afficher un résultat en hausse de 18,8% à 46,1 millions d'euros pour l'exercice passé. La hausse est même légèrement plus forte en termes de bénéfice par action (BPA) puisqu'elle atteint 19,65% à 2,74 euros. Des chiffres relativement proches des pronostics des analystes, le consensus JCF Group ayant misé en moyenne sur un résultat de 47 millions d'euros et un BPA de 2,77 euros.En outre, Bouygues Offshore a pu renforcer sa structure financière au cours de l'exercice avec une trésorerie en hausse de 27,4% à 254,7 millions d'euros.Mais tous les indicateurs n'affichent pas les mêmes taux de croissance. En effet, le bénéfice net a surtout profité d'un résultat financier de +12,3 millions d'euros alors qu'il était négatif de 0,1 million un an plus tôt. Aussi le résultat d'exploitation est-il en repli de 2,3% à 50,3 millions d'euros. Néanmoins, compte tenu de la baisse de chiffre d'affaires, le taux de marge est passé de 4,83% à 4,89%. Même chose en ce qui concerne la marge brute, elle a perdu 1,83% à 166,1 millions d'euros mais représente 16,15% du chiffre d'affaires contre 15,9% en 2000.Grâce aux grands contrats en cours de réalisation, les activités offshore ont contribué au résultat d'exploitation à hauteur de 22,8 millions d'euros contre -6,5 millions un an auparavant. En revanche la contribution de la plupart des autres branches a reculé, dont celle de l'onshore qui est passée de 53,8 à 31,4 millions d'euros, principalement en raison d'une baisse de chiffre d'affaires.Bref, le bilan global est mitigé pour Bouygues Offshore et ne suffit donc pas à rassurer totalement le marché. L'action a perdu 3,12% sur la séance de mercredi pour finir à 39,72 euros, et ce même si, comme en début de mois, Bouygues Offshore a rappelé que son carnet de commandes avait atteint un niveau historique à 1,126 milliard d'euros. De quoi apporter un peu plus de visibilité au groupe, notamment pour cette année puisque 66% des commandes devraient être exécutées en 2002.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.