TMM sous pression à Paris suite à un placement de titres

La mutation du capital de Thomson Multimedia se poursuit. Après les récents reclassements d'actions de la part de l'Etat (en février), de NEC (en juin) et d'Alcatel (en juillet), c'est au tour de DirecTV de dénouer les liens capitalistiques qui l'unissent au français.Selon des sources de marché, relayées par Reuters, Goldman Sachs a en effet mené à bien un placement de titres pour le compte du bouquet satellitaire américain. L'opération, réalisée mercredi à un prix unitaire de 24,85 euros, porterait sur 8,8 millions de titres, soit l'ensemble des 3,1% jusqu'ici détenus par DirecTV. Celui-ci était entré au capital de TMM en décembre 1998 en même temps que NEC et Alcatel.Si DirecTV a choisi de se défaire de ses titres, cela tient certainement au récent parcours de l'action TMM. Au cours de lundi soir, elle avait en effet gagné environ 25% depuis le 5 août.Ce mercredi la tendance est bien différente. A l'évocation du reclassement de DirecTV, le titre s'est enfoncé. En fin d'après-midi, il ajoute ainsi 7,11% (23,79 euros) aux 2,48% déjà cédés la veille. DirecTV n'a sans doute pas été le seul à se laisser tenter par une cession de titres. Mardi, des opérateurs évoquaient déjà des prises de bénéfices généralisées pour justifier le repli de l'action. Des prises de bénéfices qui pouvaient paraître d'autant plus vraisemblables que JP Morgan a abaissé de 41 à 30 euros son objectif de cours sur la valeur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.