Le CAC frôle les 3.200 points, FT poursuit sa chute

La Bourse de Paris a ouvert en repli de 0,69% à 3.250,14 points, dans un marché qui reste dans l'attente d'une indication en provenance de Wall Street, fermée hier pour le Labor Day. Pour l'heure, le contrat future septembre sur indice Dow Jones, laisse présager un nouveau recul de l'indice phare de la place new-yorkaise cet après-midi.A 9h20, le CAC 40 cédait 1,89% à 3.210,92 points.Sur le plan macro-économique, les investisseurs attendent, à midi, l'indice des prix producteurs de la zone euro au mois de juillet, ainsi que, à 16 heures, l'annonce de l'indice ISM manufacturier américain du mois d'août. Les économistes interrogés par Bloomberg tablent sur une hausse à 51,8 de cet indicateur, contre 50,5 en juillet.En hausse en préouverture, France Télécom perd encore 5,25% à 10,83 euros en dépit du démenti apporté par Lagardère à l'éventuel remplacement de Michel Bon par Noël Forgeard, le président d'Airbus. La presse de ce matin revient sur le différend entre Michel Bon et le gouvernement dans le dossier MobilCom. Le premier serait pour un lâchage pur et simple de l'opérateur allemand de téléphonie mobile, tandis que le second serait favorable au rachat des 71,5% du capital qu'il ne détient pas encore.Axa recule de 1,74% à 13 euros. L'assureur a publié, hier soir, des résultats définitifs du premier semestre conformes aux résultats provisoires annoncés le 21 août. Le résultat net recule de 32% à 837 millions d'euros tandis que le résultat opérationnel progresse de 17% à 1,022 milliard. Axa a par ailleurs réaffirmé ses " engagements sur la réduction des dépenses et l'objectif de ratio combiné de 10,4% en 2003 ".AGF est stable à 39 euros après la publication d'un résultat meilleur que prévu. L'assureur a dégagé un bénéfice net de 364 millions d'euros au premier semestre contre 533 millions un an plus tôt. Le groupe prévoit un maintien de la rentabilité des capitaux alloués autour de 11% en 2002.Rexel cède 1,67% à 44,10 euros. Le groupe a fait état d'une forte baisse de son bénéfice semestriel à 47,4 millions d'euros, contre 92,1 millions un an plus tôt. Le leader mondial de la distribution de matériel électrique, filiale de PPR, a indiqué qu'il allait poursuivre ses efforts d'adaptation des coûts et de réduction des besoins en fonds de roulement.GrandVision gagne 0,59% à 17 euros après l'annonce d'une baisse de son résultat net au premier semestre, à 13,3 millions d'euros, contre 74,3 sur les six premiers mois de 2001. Le résultat exceptionnel ressort en perte de 2,4 millions contre un bénéfice de 89,9 millions un an plus tôt. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.