"Les valeurs moyennes vont faire la course en tête"

"La Tribune". La performance moyenne des 40 valeurs du CAC reste négative (-2,25%) depuis le début de l'année. A l'inverse, celles des valeurs du Midcac comme de l'indice du Second Marché (SM) dépassent les 10%. Comment l'expliquer?Régis Lefort. D'abord par le niveau de valorisation actuel des grandes valeurs. Selon le consensus de JCF Group, le PER (rapport cours/bénéfice) moyen du CAC est supérieur à 21. Au regard du niveau actuel des taux d'intérêt, il est a priori justifié. Mais force est de constater qu'il se situe à un niveau historiquement élevé. Aussi, à la faveur d'une remontée des taux d'intérêt, sa justification serait-elle moindre. En attendant, les valeurs du Midcac se paient en moyenne 15,4 fois les bénéfices estimés et celles de l'indice SM 14,7 fois. L'écart de valorisation entre les grandes valeurs et les valeurs moyennes joue donc en faveur des secondes. Partant de ce constat, les investisseurs préfèrent se tourner vers elles.Mais comment expliquer cet écart?Par la moindre liquidité des valeurs moyennes et par un manque de suivi les concernant. Mais sans doute aussi par la sous-évaluation des valeurs traditionnelles qui composent l'essentiel des valeurs du Second Marché comme une bonne partie également du Midcac et recèlent des taux de croissance élevés.Y a-t-il d'autres explications à la course en tête des valeurs moyennes?L'européanisation des portefeuilles en est une autre. Elle a d'abord profité aux grosses valeurs. Le mouvement se poursuit, voire s'amplifie, depuis et s'étend désormais aux valeurs moyennes. Enfin, il y a aussi le développement considérable du compartiment au cours des trois dernières années. Sur Euronext Paris, on compte désormais pas moins de 700 valeurs avec une capitalisation d'un montant inférieur à 1 milliard d'euros.Les valeurs moyennes courent-elles le risque de se faire rattraper par les grandes dans les prochains mois?Le risque de voir les grands indices repartir à la hausse existe. Mais je ne parie pas sur ce scénario. Les valeurs du Midcac et du SM ont une chance sérieuse de faire la course en tête tout au long de l'année, en conservant au bout du compte leur avantage, voire en creusant l'écart. Et ceux qui feront du stock-picking (sélection de valeurs) le creuseront forcément à leur avantage.Propos recueillis par Bruno Segré
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.