Semestre peu significatif pour Beghin-Say

Le groupe sucrier Béghin-Say, numéro un du sucre en France avec 38% de parts de marché, issu de la scission du géant Eridania-Beghin Say en quatres entités, a publié au titre du premier semestre 2002 un bénéfice net de 75,6 millions d'euros en progression de 171% sur un an. Une envolée peu significative puisqu'elle est le résultat d'un profit exceptionnel de 41,2 millions d'euros, lié à une plus value de cessions de la branche italienne Eridania pour 270 millions d'euros en avril dernier (lire ci-contre).Le résultat d'exploitation affiche un repli de 4,1% à 85,2 millions d'euros. Hors effet de change et modification de périmètre, la baisse est de 19,3%. Là encore les actifs italiens expliquent les chiffres. Ceux-ci ont généré des pertes d'exploitation au premier trimestre, avant d'être cédés, et le groupe avait réalisé des "économies de frais de structure" non-récurrentes au premier semestre 2001 en France.Le communiqué ajoute que le groupe a poursuivi son désendettement, passant d'un ratio endettement sur fonds propres de 1,87 à 1,18. Pour le reste de l'année, Beghin Say souligne que les modifications de périmètre vont se poursuivre. "Compte tenu des fondamentaux qui restent favorables, le groupe est confiant dans sa capacité à maintenir, sinon améliorer, son taux global de marge opérationnelle et à optimiser la rentabilité de ses capitaux engagés", indique la société.Les semaines qui viennent vont être marquées par le changement d'actionnariat de Beghin Say. Le consortium formé par Union SDA et Union BS, des unions de coopératives betteravières, devrait conclure avant la fin du mois de septembre un accord définitif avec Montedison pour racheter les 53,8% que le groupe détient dans Béghin-Say. Le consortium a en effet remporté la course face à autres candidats à la reprise en mars dernier (lire ci-contre).Vendredi en clôture, l'action Beghin Say gagne 3,14% à 37,79 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.