Total met un terme à sa hausse

 |  | 311 mots
Lecture 1 min.
Le récent mouvement d'achat qui a eu lieu sur les valeurs pétrolières marque une pause, comme en témoigne l'indice DJ Stoxx des valeurs européennes du secteur, qui cède dans l'après-midi 3,3%. TotalFinaElf n'échappe pas à la tendance et recule, avec les plus forts volumes de transaction de la place parisienne, de 1,75% à 157,60 euros. Le secteur n'a donc pas profité de la remontée des cours du brent dans l'après-midi.Une fois la réduction de production de 2 millions de barils par jour acquise (voir ci-contre) et l'effet d'annonce passé, les prix du pétrole étaient repassés lundi sous les 20 dollars, avant de revenir ce mercredi aux alentours de 20,61 dollars en fin d'après-midi. Mais, en dépit de cette progression, les professionnels restent encore sur la défensive, ce qui peut expliquer en partie le repli des valeurs du secteur. "Il y a un sentiment général que l'accord sur une baisse de production est fragile", a indiqué à l'AFP Lawrence Eagles, analyste de la maison de courtage GNI. En outre, le président de l'Opep lui-même a tenu à relativiser l'importance de l'accord trouvé entre les pays du cartel et les autres producteurs. Il estime en effet que les cours ne devraient pas dépasser les 22 dollars en 2002, malgré les nouvelles baisses de production.A ces incertitudes sur l'évolution des prix du brent s'ajoutent certainement quelques prises de bénéfices. Profitant de la remontée des prix du pétrole en fin d'année, les valeurs du secteur avaient elles aussi opéré un mouvement de hausse. Sur la deuxième quinzaine de décembre, l'indice Stoxx du secteur avait ainsi gagné quelque 10%. En France, TotalFinaElf avait pour sa part avancé de 11,6% en huit séances, dépassant les 160 euros et terminant ainsi 2001 sur une performance annuelle positive (de 0,66%).latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :