Le CAC 40 recule avant l'emploi américain

 |   |  526  mots
Le CAC 40 a accentué son repli à mi-séance, dans un marché sans orientation particulière. On notera toutefois un repli général des valeurs pétrolières en Europe, apparemment consécutif au discours de George W. Bush. Le président américain semble en effet avoir décidé d'user de son influence au Proche-Orient en appelant l'armée israélienne à quitter les territoires sous autorité palestinienne.Le CAC 40 cède 0,64% à 4.509,23 points dans un volume d'affaires réduit de 1,2 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice. L'activité est pour le moins limitée alors que les intervenants attendent, à 15h30, la publication des chiffres de l'emploi américain au moins de mars. Les économistes tablent sur une hausse du taux de chômage à 5,6%, contre 5,5% en février.Plus forte baisse du SRD, Oberthur Card Systems chute de 5,92% à 7,15 euros après l'annonce d'une perte de 21,7 millions d'euros l'an dernier, contre un bénéfice de 9,2 millions en 2000. Fortis a d'ailleurs dégradé le fabricant de cartes à puce d' "accumuler" à "alléger". Son concurrent, et leader mondial du secteur, Gemplus progresse en revanche de 1,% à 2,02 euros.Soutenu par un rebond général des opérateurs télécommunications en Europe, France Télécom reprend 0,24% à 32,78 euros après une baisse de près de 7% en trois jours. Sa filiale mobile Orange gagne pour sa part 0,95% à 7,42 euros.En hausse ce matin dans le sillage du Nasdaq, les valeurs technologiques ont renoué avec la baisse. Alcatel recule de 1,27% à 15,57 euros et STMicroelectronics de 0,68% à 36,25. Cap Gemini grignote pour sa part 0,38% à 39,60 euros.Renault gagne 0,10% à 50,95 euros à la suite d'une recommandation d'achat de Merrill Lynch. Auparavant "neutre" sur le titre, le courtier vise un objectif de cours de 60 euros. L'action du constructeur automobile reste cependant affectée par le récent placement, apparemment difficile, effectué par l'Etat, ainsi que par la montée en puissance de sa filiale Nissan dans le capital de Zhengzhou Nissan Automobile, coentreprise créée avec le premier constructeur chinois de poids lourds : Dongfeng Automobile Group.TotalFinaElf cède encore 1,33% à 170,50 euros. Le titre reste affecté par la baisse des marges de raffinage et de distribution du britannique BP. Le tassement des cours du brut sur les marchés américains joue également. Esso abandonne pour sa part 1,32% à 93,75 euros après la baisse de son résultat net en 2001.Plus forte hausse du CAC 40, EADS rebondit de 1,83% à 15,54 euros. Des spécialistes de l'industrie aéronautique estiment que les contrats conclus avec trois sous-traitants japonais pour la fourniture d'équipements destinés à l'A380 visent en fait à augmenter ses ventes dans l'archipel.Sodexho prend 0,99% à 47,16 euros. Salomon Smith Barney a relevé sa recommandation sur le groupe de restauration collective de "sous-performance" à "surpeformance" avec un objectif de cours à 51 euros.Alstom progresse de 0,83% à 14,52 euros. L'action, qui est sortie du CAC 40 mercredi, est jugée peu chère.Bolloré avance de 3,16% à 248 euros. Le groupe a annoncé une hausse de 51% de son résultat net, part du groupe, 2001 à 187 millions d'euros, grâce notamment à ses pôles transport et énergie.Enfin, Pechiney est quasi stable à 58,25 euros (+0,09%) alors que le numéro un mondial de l'aluminium, l'américain Alcoa, doit publier ses résultats trimestriels aujourd'hui.John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :