Peugeot confirme ses objectifs de marge

 |  | 272 mots
Lecture 1 min.
"Pour 2002, nous tablons sur 3.250.000 voitures, une marge opérationnelle de la division automobile entre 4,8 % et 5 %, suivant les scénarios de marché européen, et une marge opérationnelle consolidée entre 2,8 et 2,9 milliards d'euros. Aujourd'hui, il n'y a aucune raison de remettre en question ces objectifs. Nous sommes tout à fait sur la trajectoire". C'est en ces termes que Jean-Martin Foltz, le président du directoire du groupe PSA, a confirmé ses objectifs de marge pour l'exercice en cours, dans le cadre d'un entretien accordé à la Tribune (lire ci-contre).Suite à cette marque de confiance, le titre Peugeot gagnait plus de 1% en début de matinée à 52,80 euros. Un rebond bienvenu alors que l'action a perdu plus de 11% en un mois, effaçant une partie du rally haussier entrepris au lendemain du 11 septembre.Jean-Martin Foltz a, par contre, fait part de son pessimisme sur le marché automobile européen en 2002. "Nous avions deux scénarios : un marché européen entre 0% et -2% par rapport à 2001, ou un marché entre -2% et -4%. Aujourd'hui, nous sommes plus dans le deuxième scénario que dans le premier", a-t-il indiqué. Le PDG a enfin affirmé sa volonté de développer le groupe hors des frontières européennes. "Il est vrai que nous sommes trop centrés sur l'Europe. Le groupe a vendu l'année dernière 81 % de ses voitures en Europe. Mais l'objectif que nous nous étions fixé début 2000 était de vendre 800.000 voitures à fin 2004 en dehors de l'Europe occidentale. C'est notre objectif, et nous l'atteindrons", a-t-il affirmé.A la clôture, l'action Peugeot gagne 1,33% à 53,30 euros dans le cadre du rebond boursier de cette séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :