Peugeot confirme ses objectifs de marge

1 mn

"Pour 2002, nous tablons sur 3.250.000 voitures, une marge opérationnelle de la division automobile entre 4,8 % et 5 %, suivant les scénarios de marché européen, et une marge opérationnelle consolidée entre 2,8 et 2,9 milliards d'euros. Aujourd'hui, il n'y a aucune raison de remettre en question ces objectifs. Nous sommes tout à fait sur la trajectoire". C'est en ces termes que Jean-Martin Foltz, le président du directoire du groupe PSA, a confirmé ses objectifs de marge pour l'exercice en cours, dans le cadre d'un entretien accordé à la Tribune (lire ci-contre).Suite à cette marque de confiance, le titre Peugeot gagnait plus de 1% en début de matinée à 52,80 euros. Un rebond bienvenu alors que l'action a perdu plus de 11% en un mois, effaçant une partie du rally haussier entrepris au lendemain du 11 septembre.Jean-Martin Foltz a, par contre, fait part de son pessimisme sur le marché automobile européen en 2002. "Nous avions deux scénarios : un marché européen entre 0% et -2% par rapport à 2001, ou un marché entre -2% et -4%. Aujourd'hui, nous sommes plus dans le deuxième scénario que dans le premier", a-t-il indiqué. Le PDG a enfin affirmé sa volonté de développer le groupe hors des frontières européennes. "Il est vrai que nous sommes trop centrés sur l'Europe. Le groupe a vendu l'année dernière 81 % de ses voitures en Europe. Mais l'objectif que nous nous étions fixé début 2000 était de vendre 800.000 voitures à fin 2004 en dehors de l'Europe occidentale. C'est notre objectif, et nous l'atteindrons", a-t-il affirmé.A la clôture, l'action Peugeot gagne 1,33% à 53,30 euros dans le cadre du rebond boursier de cette séance.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.