Pression vendeuse sur GFI Informatique

 |  | 331 mots
Lecture 2 min.
La chute se poursuit pour GFI Informatique. L'action, qui avait déjà perdu 40% depuis début avril, continue de s'enfoncer. Mercredi, elle lâche 4,58% à 7,30 euros suite à la publication de ses résultats trimestriels. Il est vrai que le début d'année n'a pas été très favorable à la SSII. Son chiffre d'affaires n'a progressé que de 1,6% à 148,8 millions d'euros et surtout le résultat opérationnel s'est tassé de 2,3% à 13,5 millions d'euros, faisant reculer la marge de 9,4 à 9,1% en un an. Les chiffres contrastent avec ceux de l'année 2001 où tous les indicateurs du groupe avaient enregistré une croissance à deux chiffres. Le résultat net fait, quant à lui, du surplace à 7,6 millions d'euros (-0,3%).Globalement, GFI Informatique s'est bien comporté sur le marché français avec des contrats importants dans le secteur bancaire. Mais les performances ont été plus constrastées sur l'Europe du Sud et du Nord: l'activité a progressé en Espagne, mais le groupe a affronté une pression sur les prix en Allemagne et le ralentissement économique en Angleterre.Mais ce ne sont pas tant ces résultats que les perspectives qui sont en mesure de susciter la méfiance du marché. Car le groupe reste très prudent pour l'avenir. "Comme l'indiquent tous les cabinets d'études, la reprise du secteur des services informatiques n'est pas attendue au mois de juin 2002, le deuxième trimestre reste donc tendu en termes d'activité et de pression sur les prix", précise le communiqué de la société. Un sentiment renforcé par le fait que "GFI Informatique continue d'observer chez les grands donneurs d'ordre une tendance à décaler leurs projets d'ingénierie et d'intégration informatique". Le groupe entend tout de même limiter l'impact de ces difficultés. "GFI Informatique réalisera une croissance organique voisine de celle du marché et a pris toutes les dispositions pour maintenir son niveau de rentabilité actuel", conclut le communiqué, qui insiste sur le renforcement des mesures de réduction et de contrôle des coûts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :