Peugeot toujours optimiste pour 2002

A première vue les résultats semestriels de Peugeot pourraient paraître décevants. A 985 millions d'euros, le résultat net a en effet reculé de 4% en un an. Néanmoins, le groupe rappelle qu'au premier semestre 2001, il avait profité d'une plus-value de cession de 228 millions d'euros pour un ensemble immobilier. Et surtout, les autres indicateurs sont nettement plus flatteurs.La marge opérationnelle a notamment progressé de 8,7% à 1,52 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires en hausse de 4,4% à 27,37 milliards d'euros. Dès lors, elle représente 5,6% du chiffre d'affaires contre 5,3% pour les six premiers mois de 2001. La marge opérationnelle de la seule branche automobile s'est également appréciée. A 1,15 million d'euros, elle représente 5,2% du montant des ventes contre 5% au premier semestre 2001.Fort de ces résultats, Peugeot se sent donc prêt à affronter les mois à venir avec sérénité. Il anticipe bien un marché automobile européen en repli sur l'année (d'environ 5% comme à fin juin), mais cela ne l'a pas empêché d'affiner à la hausse ses objectifs pour l'exercice en cours.Il avait précédemment donné des fourchettes indicatives, désormais il compte atteindre le haut de ces fourchettes. Pour la seule branche automobile, la marge opérationnelle devrait donc atteindre 5% du chifre d'affaires contre les 4,8-5% initialement prévus. Même chose pour l'ensemble du groupe, il attend une marge opérationnelle de 2,9 milliards d'euros, au lieu des 2,8-2,9 milliards annoncés auparavant.Bien entendu, ces chiffres supposent que Peugeot réalise ses objectifs de ventes. Mais avec un second semestre qui verrra l'arrivée les monospaces Citroën C8 et Peugeot 807 ainsi que la montée en puissance des Citroën C3, Peugeot 206 SW et Peugeot 307SW, Peugeot a confirmé qu'il écoulerait 3,25 millions de véhicules sur l'année.En Bourse, Peugeot avance de 3,52% à 42,65 euros après avoir cédé 2,14% la veille. L'année 2002 lui semble globalement moins favorable que 2001 où il s'était distingué à Paris. Néanmoins avec un repli annuel limité à 10,7%, le titre surperforme largement le CAC 40 qui, dans le même temps, a cédé 34,5%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.