L'euro franchit le seuil de 0,98 dollar

 |  | 445 mots
Lecture 2 min.
Inexorablement, le dollar poursuit sa glissade. Ce matin, l'euro a franchi la barre des 98 cents pour la première fois depuis février 2000. Le retour à la parité euro/dollar semble désormais une perspective inéluctable.Vers 11 heures, la monnaie européenne s'échangeait ainsi à 0,9807 dollar, contre 0,9708 dollar trois heures plus tôt et 0,9713 dollar vendredi soir. Elle s'est ensuite légèrement repliée. En fin d'après-midi, l'euro cote 0,9791 dollar.Les raisons qui poussent la devise américaine à la baisse sont toujours les mêmes depuis quelques jours, au premier rang desquelles la méfiance de plus en plus vive envers les actifs libellés en dollars. La déprime persistante de Wall Street est en train d'ébranler sérieusement la confiance des investisseurs internationaux dans les perspectives des actions américaines, les incitant à placer ailleurs leurs fonds disponibles.Cette méfiance envers les actions américaines se nourrit elle-même de différents facteurs dont aucun ne peut être réglé rapidement. On y trouve l'inquiétude suscitée par la sincérité des comptes des entreprises, suite au scandale Enron. L'absence de perspectives de redressement rapide dans les secteurs des hautes technologies pèse également lourdement, ainsi que, plus généralement, le sentiment que la reprise économique américaine sera décidément lente à se concrétiser.Selon David Mann, économiste à la banque Standard Chartered, interrogé par l'AFP, "la confiance dans l'économie américaine est en train de s'éroder. Les marchés étaient trop optimistes au début de l'année, ils sont en train de s'ajuster à la réalité et c'est très douloureux pour le dollar". L'euro est le principal bénéficiaire du repli du billet vert. Du côté de la devise japonaise, en revanche, c'est le mouvement inverse qui est observé ce matin, avec un repli du yen face au dollar, aux alentours de 122 yens. Un mouvement qui a résulté de l'intervention des autorités japonaises sur le marché des changes. "Les récents mouvements rapides du taux de change dollar-yen sur les marchés pourraient avoir des conséquences non souhaitables pour l'économie japonaise et l'économie mondiale. Dans ce contexte, nous avons pris des mesures appropriées sur le marché des changes", a déclaré ce lundi le ministre des Finances, Masajuro Shiokawa, dans un communiqué. De fait, la Banque du Japon a vendu du yen à plusieurs reprises depuis le 22 mai, date à laquelle elle était intervenue pour la première fois en huit mois après que le cours de la devise japonaise eut grimpé à un plus haut en cinq mois et demi, de 123,50 yens pour un dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :