La suspicion gangrène les salles de marché

Hier, Wall Street n'a pas donné de tendance claire. Les opérateurs s'inquiètent toujours de la sincérité des comptes des grandes sociétés très endettées. A Londres, Cable & Wireless perd 6% à 224,7 pence, au plus bas depuis 10 ans. Les interrogations deviennent de plus en plus pressantes sur les pratiques comptables du groupe de télécommunications. Ce sentiment s'est cristallisé avec l'annonce d'une enquête menée par l'autorité boursière américaine sur les pratiques comptables de Global Crossing. Le Financial Times rapportait ce matin que la direction de C&W admettait avoir recouru à des méthodes controversées, mais autorisées.Dans toute l'Europe, les investisseurs s'interrogent sur l'exactitude des comptes de opérateurs de télécommunications. Dans ces conditions, les gérants préfèrent alléger leurs positions : France Telecom perd 4,3% à 31,5 euros, sans doute pénalisé par sa filiale allemande ; à Francfort, Deutsche Telekom abandonne 2,8% à 15,6 euros. Tous les titres des sociétés fortement endettées sont à la traîne comme Vivendi Universal en baisse de 1,9% à 46,37 euros et Alcatel cède 2,1% à 16,7 euros.A la baisse aussi, Infogrames perd 4,7% à 12,4 euros malgré la publication de très bons résultats semestriels. L'éditeur de jeux vidéo a dégagé un bénéfice de 15,8 millions d'euros au premier semestre de l'exercice 2001-2002, contre une perte de 22,2 millions d'euros en 2000 à la même période de l'exercice précédent.Valtech plonge de près de 10% à 2,19 euros après l'annonce de son chiffre d'affaires annuel.Nexans recule de 3,6% à 18,06 euros. La société a annoncé un baisse de son bénéfice d'exploitation moins importante que prévu, mais a repoussé d'un an son objectif de marge opérationnelle de 5%.En revanche, bonne tenue des constructeurs automobiles. Peugeot gagne 2,6% à 47,1 euros après l'annonce, ce matin, d'un bénéfice net annuel de 1,7 milliard d'euros, en hausse de 28,9%. Renault avance de 4,6% à 43,78 euros au lendemain de la publication de ses comptes annuels.Bonne résistance également des valeurs classiques comme Rhodia qui gagne 1,1% à 10,52 euros. Aventis  grimpe de 3,5% à 81,35 euros après l'annonce, ce matin, d'une hausse de 2,9% du chiffre d'affaires en 2001 à 22,84 milliards d'euros. Thomson Multimédia réalise un timide rebond de 1,7% à 31,7 euros après sa chute d'hier. Eric MaubanCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.