"Extrême prudence sur les agences Web"

"La Tribune". Où en sont aujourd'hui les agences Web ?Jean-Christophe Littaye - Les récents niveaux d'activité du secteur sont éloquents. Aucun indicateur ne situe la reprise avant mi-2003. La baisse de la demande perdure et les clients continuent de faire pression sur les tarifs (- 10 % en moyenne pour Valtech et Fi System). L'enjeu va donc consister à mettre l'accent sur un contrôle rigoureux des structures de coûts, où seules d'éventuelles acquisitions pourraient constituer des relais de croissance pour compenser la faiblesse attendue de l'activité. Les résultats semestriels de Valtech, qui devrait afficher cette année une perte d'exploitation historique (2,8 millions d'euros), sont caractéristiques de l'état du secteur. Par ailleurs, les groupes devront aussi optimiser le taux d'occupation de leurs consultants.Ont-elles encore des liquidités pour résister jusqu'à la reprise ?Valtech a réussi à sauver sa trésorerie grâce à des cessions d'actifs non stratégiques. D'autres ont des situations plus préoccupantes. Car ils ne peuvent s'endetter et ne peuvent pas non plus réduire indéfiniment leurs coûts. Fi System estime son point mort à 14-15 millions de chiffre d'affaires par trimestre. Or, il ne vise que 40 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. Il va donc être contraint de puiser dans ses réserves de cash qui ne s'élevaient qu'à 3,7 millions d'euros à la fin août.Face à la concurrence que leur livrent les grandes SSII, le concept d'agence Web a-t-il un avenir ?A l'époque où elles ont éclos, les agences Web étaient les seules à répondre à la demande, grâce notamment à leur réactivité. Aujourd'hui, elles deviennent de plus en plus des petites SSII. Valtech se démarque notamment avec le conseil. Leur problème, c'est qu'elles se retrouvent encore en concurrence frontale avec des grands groupes sur un marché qui se réduit. L'idéal pour ces agences serait d'être rachetées pour leur savoir-faire. Mais, actuellement, les SSII ne vont certainement pas se risquer à acquérir une agence Web à restructurer.Et en Bourse ?Il n'y a plus grand-chose à attendre. Les agences Web évoluent au gré des nouvelles du secteur des SSII. En attendant la publication des semestriels, nous recommandons la plus grande prudence pour le secteur, car le marché pourrait encore réagir de manière disproportionnée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.