Axa profite de la bonne tenue de sa valeur intrinsèque

 |  | 388 mots
Lecture 2 min.
La valeur intrinsèque ("embedded value") est le critère de référence du secteur de l'assurance. Et c'est mercredi soir qu'Axa a publié la sienne au titre de l'année 2001. Cet indicateur prend en compte deux éléments: l'actif net réévalué et la valeur actualisée des nouveaux contrats d'assurance-vie.Du fait de la déprime des marchés, les analystes s'attendaient donc à un chiffre en repli. Et, à 34,86 milliards d'euros, l'indicateur est bien en recul, de 1,4% par rapport à celui de 2000. L'actif net réévalué a notamment perdu 5,7% à 16,37 milliards d'euros. Plus significatif encore: compte tenu d'une augmentation de 2,9% du nombre de titres, l'"embedded value" par action s'est tassée de 4,2% à 20,11 euros.S'il est en baisse, ce chiffre reste néanmoins supérieur aux prévisions du marché. Parmi les plus pessimistes, Enskilda Securities voyait la valeur intrinsèque à 18,5 euros par titre, soit un repli de près de 12%. Fideuram-Wargny se voulait un peu plus positif avec une prévision à 19,77 euros. Enfin, un analyste parisien joint par latribune.fr, pronostiquait dans la matinée un chiffre de 19,9 euros. Il soulignait cependant la fragilité des pronostics. Car le chiffre publié par la société dépend des hypothèses qu'elle a retenues.En fait, ce repli moins marqué que prévu semble venir de l'assurance-vie, qui est la deuxième composante de l'indicateur. Certes, la contribution des affaires nouvelles dans ce domaine a été moins importante qu'en 2000, avec 669 millions d'euros contre 691 millions. Néanmoins, la valeur du portefeuille des affaires-vie est ressortie en hausse de 2,8% à 18,49 milliards d'euros. La valeur intrinsèque est vue comme un indicateur de choix pour les valeurs du secteur car c'est l'un des moyens de les valoriser en Bourse. Dans le cas d'Axa, elle permet de s'apercevoir que l'action offre depuis plusieurs semaines une large décote par rapport à ses homologues. En effet, au cours de mercredi soir, l'action valait moins que sa valeur intrinsèque, alors que le secteur se paie en moyenne entre 1,4 et 1,5 fois sa valeur intrinsèque. L'action semble néanmoins effectuer un début de rattrapage. Grâce à la bonne tenue de sa valeur intrinsèque, le titre avance de 0,95% à 19,09 euros en clôture dans un marché pourtant baissier. Ses gains ont même atteint 6% en séance au moment où le CAC était encore dans le vert.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :