Vivendi permet au CAC de contenir ses pertes

Après les rebonds enregistrés jeudi et vendredi derniers, le CAC 40 a ouvert en repli de 0,73% à 3.835,08 points. Outre cette correction jugée normale par les analystes, le marché pâtit d'un regain de suspicion sur la transparence des comptes des grandes entreprises à la suite d'un article du Wall Street Journal. Selon le quotidien, la SEC, le gendarme de Wall Street, reproche à Merck d'avoir gonflé son chiffre d'affaires de 12,4 milliards de dollars sur les trois dernières années. Il s'agirait de revenus que sa filiale Medco n'aurait jamais touchés. Aventis et Sanofi-Synthélabo marquent le pas, tandis que les grandes technologiques de la cote s'inscrivent en baisse. A 9h25, le CAC 40 cédait 0,07% à 3.860,39 points.Vendredi, les marchés américains ont fortement progressé au cours d'une séance abrégée de moitié. Les fabricants de semi-conducteurs ont particulièrement brillé à l'image d'Intel, qui a bondi de 10,08%, à la suite d'une étude positive de Goldman Sachs sur les fabricants asiatiques de puces à mémoires DRAM.Les investisseurs ne sont guère émus de la légère hausse du taux de chômage en juin, à 5,9% contre 5,8% en mai, et du nombre moins élevé que prévu des créations d'emplois.Le Dow Jones a gagné 3,58% à 9.379,50 points, soit un gain de 1,15% sur la semaine. Le S&P 500 a pris 3,68% à 989,06, cédant toutefois 0,10% sur les cinq dernières séances, et le Nasdaq Composite a progressé de 4,95% à 1.448,43 points, concédant 1,10% sur la semaine.Sur le plan économique, la semaine européenne sera marquée, mardi, par le PIB des Douze au premier trimestre, et, vendredi, par la production industrielle de mai et les prix à la consommation de juin en France. Aux Etats-Unis, rien n'est attendu avant mercredi, date de la publication des prix à l'importation de juin et des stocks des grossistes en mai. Suivront, jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage et les prix producteurs de juin. Enfin, vendredi, l'Université du Michigan publiera son indice préliminaire de la confiance pour juillet tandis que le département du Commerce annoncera les ventes au détail de juin.La semaine qui s'annonce sera en outre marquée par les premiers résultats des entreprises françaises au deuxième trimestre. GrandVision ouvrira le bal ce lundi après la clôture. Mercredi, Carrefour et Lisi (ex-GFI Industries) publieront leur chiffre d'affaires du deuxième trimestre, suivis jeudi par TF1 et L'Oréal. Saveurs de France-Brossard et Seb clôtureront la semaine en annonçant également leurs chiffre d'affaires au deuxième trimestre.Les valeurs technologiques subissent des dégagements après leur récent rebond. Alcatel recule ainsi de 3,32% à 6,41 euros, France Télécom cède 0,13% à 15,33.STMicroelectronics perd 1,19% à 25 en dépit de la fermeté du Nasdaq vendredi.Vivendi Universal progresse de 4,94% à 17,85 euros. Le Wall Street Journal et l'Observer rapportent que le numéro un européen de la téléphonie mobile, Vodafone, se prépare à lancer une offre d'environ 4,7 milliards d'euros sur la participation de 44% de VU dans Cegetel. Par ailleurs, l'agence de notation Moodys' Investors Service a annoncé ce matin qu'elle pourrait encore abaisser sa note de crédit sur le groupe de médias faute d'amélioration rapide de ses problèmes de trésorerie. Moody's avait dégradé la note à long terme du groupe de médias le 1er juillet en ajoutant qu'elle maintenait sa notation sous surveillance avec implication négative.Aventis baisse de 0,91% à 71,05 euros et Sanofi-Synthélabo de 1,44% à 61,80 euros affectés par les informations concernant une éventuelle irrégularité comptable de l'américain Merck.Castorama progresse de 2,96% à 66 euros. La Banque Rothschild a déclaré équitable le prix de 67 euros par action offert par Kingfisher dans le cadre de son OPA sur les 45% du capital du groupe français qu'il ne détient pas.La Coface demeure suspendue de cotation après le dépôt d'une offre publique d'achat simplifiée à 60,55 euros par action de la part de Natexis. L'action Coface a clôturé jeudi sur le cours de 60,10 euros.Enfin, GrandVision, qui doit publier son chiffre d'affaires du premier trimestre après la clôture, gagne 0,90% à 16,90 euros.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.