Suez en ligne avec ses objectifs

Suez poursuit sur la voie de la croissance. Après un chiffre d'affaires en progression de 22,4% en 2001, le groupe de services aux collectivités vient d'annoncer une hausse de ses revenus de 9,7% à 11,56 milliards d'euros au premier trimestre. La croissance interne est ressortie à 4,9%.En ce qui concerne les trois principaux métiers du groupe, ils ont enregistré un chiffre d'affaires de 11,42 milliards d'euros, soit une hausse de 10% en un an. La croissance interne de ces trois activités s'est affichée à 4,8%.C'est surtout l'énergie qui a tiré le chiffre d'affaires de Suez. Tractebel (qui réalise les deux tiers des revenus du groupe) a affiché une croissance de 14,8% à 7,76 milliards d'euros. Les activités d'eau (Ondeo) et de propreté (Sita) sont en revanche restées stables avec des chiffres d'affaires respectifs de 2,32 et 1,33 milliard d'euros (+1 et +0,9%).Pour les métier annexes, les revenus des services aux industries ont progressé de 2,6% à 738,6 millions d'euros et ceux de la communication (M6, Noos, etc...) ont reculé de 9,9% à 142,8 millions d'euros. Suez explique ce tassement "principalement" par le changement de méthode d'intégration de Noos.Les résultats commerciaux apparaissent donc assez contrastés mais, selon le groupe, le chiffre d'affaires globale démontre sa "capacité de croissance et de résistance" et s'avère en ligne avec les objectifs fixés à moyen terme. Début mars, à la présentation de ses résultats annuels, Suez avait indiqué que son but, entre 2001 et 2004, était d'atteindre une "croissance annuelle moyenne à deux chiffres des trois premiers métiers mondiaux et du bénéfice net par action".Pour réaliser ses objectifs, Suez pourra en particulier compter sur le contrat que vient de gagner sa filiale Ondeo. Celle-ci a en effet été choisie pour la production et l'alimentation en eau potable de Porto-Rico. Cet accord qui comporte aussi le traitement des eaux usées est "le plus important contrat d'exploitation et de gestion attribué à ce jour dans le domaine de l'eau", d'après Ondeo qui ajoute qu'il "représente un chiffre d'affaires moyen annuel de 400 millions de dollars (450 millions d'euros), soit un total d'environ 4 milliards de dollars (4,5 milliards d'euros) sur une durée de 10 ans, avec une option de renouvellement". En Bourse, les investisseurs ont dans un premier temps réservé un accueil favorable à ces nouvelles. L'action est restée dans le vert une bonne partie de la journée. Mais la baisse générale des marchés aura finalement eu raison cet optimisme. Le titre termine sur une baisse de 1,21% à 31,95 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.