Séance sans grand relief à Wall Street

 |  | 315 mots
Lecture 1 min.
Les demandes d'allocation chômage ont fortement chuté durant la semaine du 5 janvier et s'établissent à 395 000, alors que les investisseurs tablaient sur 435 000. Les indices finissent dans le rouge. Le Dow Jones recule de 0.26% à 10 067.86. Le Nasdaq est stable à 2 047.24 (+0.11%). Le S&P 500 clôture à 11 056.55, en hausse de 1.41 points ou 0.12%.IBM cède plus de 1.89%, à 122.14 dollars, sur des rumeurs de profits warning avant l'annonce de ses résultats trimestriels plus tard dans le mois.Apple abandonne 1.94% ࠠ21.23 dollars, après des commentaires négatifs de Merrill Lynch concernant la sortie tardive du nouveau modèle d'Imac.Les valeurs de la distribution on été assez entourées aujourd'hui, certaines sociétés ayant commencé à communiquer leurs niveaux de ventes pour le mois de décembre. Wal-Mart a ainsi vu ses ventes progresser de 8% en décembre. Le titre progresse de 1.6% à 57 dollars. Toys R Us recule de 9.64% à 19.97 dollars, après avoir publié des ventes en hausse de 2% également pour le mois de décembre. L'indice des valeurs de la distribution, le RLX, finit en hausse de 0.86% à 921.66 points.Sur le secteur automobile, on retiendra General Motors, qui a revu à la hausse ses estimations de bénéfice net par action pour le quatrième trimestre et pour l'exercice fiscal 2002. Le titre abandonne 0.34% à 50.07 dollars. Ford recule de 6.25% à 15.29 dollars après que UBS Warburg ait abaissé la notation du constructeur automobile.Sur le marché des changes, l'Euro clôture à 0.8909 dollars et le Yen se reprend un peu face au billet vert à 132.645 yens pour un dollar.L'incertitude des marchés actions profite aux marchés obligataires. Les taux se détendent fortement. Le 10 ans repasse sous le seuil des 5% et clôture à 4.97% et le 30 ans à 5.42%.On surveillera avec attention demain la publication de l'indice des prix à la production pour le mois de décembre, qui est attendu en baisse de 0.2% contre -0.6% en novembre, ainsi que le discours d'Alan Greenspan. Jean-François VouillotCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :